Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Vendredi 24 Novembre
Sainte Flora
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

La France du Pacifique occidental

  

 Découvrez : - NOUMEA - GRANDE TERRE  - LES ÎLES LOYAUTE - 
                     - LES ÎLES DES PINS -

Présentation - Les Îles des Pins
 
  
L’île est appelée Kunie par ses habitants mélanésiens. Son nom l’Ile des Pins / Isle of Pines lui fut donné par l’intrépide explorateur anglais, le capitaine James Cook, en 1774, lors de son périple vers la Nouvelle-Zélande. C’est sous ce nom officiel que l’on trouve la petite-Île sur les cartes du Pacifique. Elle fait partie du territoire français de la Nouvelle-Calédonie et se situe au sud de cet archipel quasiment sur le tropique du Capricorne par 167° de longitude est et 22° de latitude sud. Elle se trouve à une centaine de kilomètres de la capitale calédonienne, Nouméa. Cette ville de cent mille habitants est éloignée de 1900 km de Sydney (Australie) et d’une distance similaire d’Auckland (Nouvelle-Zélande). Paris est à plus de 16 000 km ou l’équivalent de 24 heures de vol, approximativement.
   
 Les habitants de l'Ile des Pins
  Sur l’île résident environ 2000 habitants, dont 95 % de mélanésiens ou kanaks. Autochtones depuis plusieurs siècles, ces derniers, les Kunie, pour des raisons traditionnelles, culturelles et sociales, sont divisés en huit tribus, chacune avec son " petit chef " et le tout sous l'autorité d'un Grand Chef.  Bien que toutes les familles Kunie aient leur champ " à la tribu " (pour la culture de l’igname), beaucoup d’entre eux habitent aussi le seul village de l’île, Vao, où se trouvent les écoles (maternelle, primaire et secondaire), l’église, la Mairie, un centre médical (docteur, infirmiers, dentiste, sage-femme), quelques épiceries, le marché et la banque.
 
L'histoire de l'Ile des Pins  
       
L'histoire de l'Ile des Pins remonte bien avant l'ère de Jésus-Christ et elle est parsemée d'énigmes.  Pourquoi existent-ils d'étranges monticules, les tumuli, sur le plateau ferrugineux ? Sont-ils des nids d'oiseaux géants, sans ailes, qui vivaient sur l'île, il y a plus de dix mille ans ? Sont-ils une construction humaine ?  Des tessons de poterie Lapita, d'origine austronésienne, trouvées le long de la côte de Vao, sont datées par les archéologues à environ mille cinq cents ans avant Jésus-Christ ...Le peuple Lapita, habita-t-il l'île ou fut-il simplement de passage ?
  
Depuis combien de temps, le présent peuple indigène habite cette belle île ? Selon la mémoire ancestrale, des guerriers d’origine tongienne, passant par Lifou, s’établirent sur l’île vers l’an 1700 et furent invités par le peuple sur place à prendre la tête de la grande chefferie.
Plus tard, au XVIIIème siècle, les premiers explorateurs européens laissèrent des récits de voyage, notamment l’Anglais, James Cook, qui dressait ses cartes et laissa pour la postérité le nom officiel de l’Ile des Pins, à cause de ses immenses pins colonnaires endémiques. Cook ne mit pas pied sur l’île, mais nota qu’elle était habitée car il vit de la fumée .... qui étaient ces habitants ? Virent-ils le grand, étrange navire à voiles ?

Vinrent les années 1840 et l’arrivée des missionnaires, protestants puis catholiques, et des commerçants - chercheurs du bois précieux, le santal. Pourquoi les santaliers anglo-saxons établirent-ils des comptoirs sans avoir colonisé l’île ? Pourquoi les Kunie optèrent-ils pour la religion catholique et, par la suite, pour la prise de possession française ?  Peu de temps après, en 1872, pourquoi le peuple Kunie (kounié) se trouva devant un fait accompli : voir leur île transformée en terre d’exil pour trois milles déportés de la Commune de Paris ?


De nos jours, près de 130 ans plus tard, l’île est moins peuplée qu’avant et reste très protégée par son système de structure tribale - après de tels mouvements de l’histoire, il est compréhensible que les Kunie conservent leur terre. L’Ile des Pins est devenue une réserve intégrale et les terres ne sont ni louées ni vendues
 
La coutume       
L’igname, pirogues, maisons, danses ...
Le peuple kunie (kounié), par son isolement, est cultivateur et navigateur. De ce fait, viennent son art et ses coutumes.
Un gros tubercule, l’igname est le pivot de la coutume et le calendrier kunie. Elle signifie la communauté, le partage, la vie, l’homme et le fruit du travail. On l’échange en temps de fête, de mariage et de deuil. Toute l’île s’affaire à la plantation de ce légume nourrissant en septembre/octobre. Puis, sa première récolte, en mars, est marquée par sa bénédiction et la plus importante fête coutumière de l’année.
  
 D’élégantes pirogues à voiles, à but de pêche et de tourisme, sont toujours construites sur place - d’ailleurs, l’Ile des Pins est le seul endroit en Nouvelle-Calédonie où une telle fabrication existe.Le savoir-faire des Kunies s’exprime pleinement aussi dans la construction de leurs maisons traditionnelles coiffées d’étonnants toits, style parapluie, utilisant des matériaux locaux.
De telles activités de construction et de plantation mettent en évidence et fortifient le système d’entraide tribal.
  
 La tradition de l’Ile des Pins se traduit aussi par les chants et les danses exécutés lors des fêtes coutumières ou à l’occasion d’une escale d’un paquebot. Plusieurs groupes de danses existent. Leurs costumes varient, mais ils ont tous leurs corps peints et portent l’habit de fougères et de feuilles, dansant un rythme entraînant, accompagnés par les femmes qui battent la mesure et qui chantent ... un spectacle haut en couleurs.

        Source des informations ile-des-pins

 

 

 

 

 

 

 

 




Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net