Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Samedi 27 Mai
Saint Augustin
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

La France de l'outre mer

Présentation des Îles EPARSES 
 
 L’appellation d’îles Éparses recouvre un ensemble de cinq îles, Bassas da India, Europa, Juan de Nova, Glorieuses dans le canal du Mozambique et Tromelin, située au nord de la Réunion. Elles sont situées dans la zone de formation ou de passage des cyclones tropicaux.

 En 1960, les îles Éparses sont placées sous l’autorité du ministre chargé de l’outre-mer. Le préfet de la Réunion est alors chargé de l’administration. L’administration des îles est ensuite confiée par l’arrêté du 3 janvier 2005 au préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises. Depuis la loi 2007-224 du 21 février 2007, les îles Eparses font désormais partie intégrante des Taaf et constituent le 5ème district. Depuis 1950, à la demande de l’organisation météorologique mondiale, la France y a implanté des stations météorologiques (automatiques actuellement, sauf à Tromelin) qui jouent dans la région un rôle déterminant dans la surveillance et la prévision des phénomènes cycloniques au bénéfice des territoires français et des pays voisins, membres de la commission de l’océan Indien.

  Depuis 1973, des détachements militaires des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) sont installés sur les îles de la Grande Glorieuse, Juan de Nova et Europa. Un gendarme est aussi présent sur chacune de ces trois îles. A Tromelin, la souveraineté est exercée par le chef de mission de la station météo. La quasi-totalité du soutien logistique est assurée par des avions de l’Armée de l’Air et des navires de la Marine Nationale, qui assurent également la surveillance des eaux territoriales et de la Zone Economique Exclusive (ZEE).  L’isolement des îles Eparses implique donc la mise en place par l’administration des Taaf d’une chaîne logistique complexe. Elles ne font pas partie de l’Union Européenne.

 Un environnement protégé
 
Classées en réserves naturelles depuis 1975, elles servent de témoin, de « point zéro » pour certaines études scientifiques. Certaines de ces îles ont une végétation quasi originelle, en particulier Europa qui dispose d’une mangrove intacte, et présentent une grande richesse patrimoniale. Ces îles abritent des populations importantes d’oiseaux marins (Frégate du Pacifique, Frégate ariel, Fou masqué, Fou à pieds rouges, Sternes... ). La zone nord du canal du Mozambique est reconnue comme l’un des « hot spots » de la biodiversité marine (cétacés, poissons, récifs coralliens, hydraires). Europa constitue probablement le plus grand site de ponte de tortues marines au monde : tortues vertes (Chelonia mydas) et tortues à écailles ou imbriquées (Eretmochelys imbricata).

 

 

        Source des informations sur taaf.fr

 

 

 

 

 

 

 

 




Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net