Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 26 Juin
Saint Anthelme
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Saint-Pierre et Miquelon

 Société - Saint-Pierre-et-Miquelon

    Enseignement
L’enseignement à Saint-Pierre-et-Miquelon est le même que dans l’hexagone et suit un calendrier et des programmes d’enseignement identiques. La collectivité territoriale n’a pas la responsabilité de la construction ou de l’extension des lycées et des collèges, ni autorité pour les importantes réparations et le fonctionnement de ces établissements (les lois de décentralisation ne s’appliquent pas à l’archipel).

Le service de l’éducation nationale assure la responsabilité de l’enseignement public et privé à Saint-Pierre-et-Miquelon. Sa mission s’exerce sur l’enseignement pré-élémentaire, élémentaire, et sur le second degré. Une partie de ses moyens est également consacrée à l’enseignement spécialisé. En 2007, l’enseignement public de l’archipel (hors écoles maternelles) comptait quatre écoles primaires, deux collèges, un lycée général, un lycée professionnel et une annexe du collège à Miquelon. Ces établissements ont accueilli 793 élèves (+ 0,4 % par rapport à 2006). L’enseignement privé, sous contrat d’association avec l’Etat, compte quatre écoles élémentaires et un collège (une section technique est rattachée à cet établissement). Ces établissements ont accueilli 528 élèves en 2007, soit une baisse de 2,2% par rapport à 2006.

Après le baccalauréat, les élèves peuvent poursuivre leurs études à l’extérieur en bénéficiant de bourses délivrées par le budget du conseil territorial de l’archipel (couverture des frais de transport aux départ et retour et financement d’un voyage annuel au moment des grandes vacances). Quelques 216 étudiants ont perçu une bourse de scolarité pour l’année universitaire 2006-2007.

Plus de détails : Service éducation nationale Saint-Pierre-et-Miquelon
http://www.ac-spm.fr/

 Santé
En 2007, le secteur de la santé s’organise principalement autour du centre hospitalier François Dunan, suppléé par des évacuations sanitaires vers les centres de soins canadiens et métropolitains. Afin de prévoir les évolutions des offres de soins et de satisfaire la demande de santé, un schéma territorial d’organisation sanitaire et sociale (STOSS) a été mis en place pour la période 2002-2007. Il vise notamment à adapter au contexte local les grandes orientations sanitaires et sociales, à améliorer et suivre l’état des lieux sanitaires, à diversifier l’offre de soins tout en impliquant l’ensemble des partenaires de santé.

En 2007, le secteur libéral des professions de santé comptait un kinésithérapeute, un médecin généraliste, deux chirurgiens dentistes, un pharmacien, un infirmier libéral, un psychologue et un podologue. Seul établissement d’hospitalisation de l’archipel, le centre hospitalier François Dunan comprend le centre hospitalier proprement dit et ses annexes (maison de retraite et long séjour, service des soins infirmiers à domicile), ainsi que le centre médical de Miquelon et l’infirmerie de Langlade. Il employait, en équivalent temps plein, 231 personnes dont 21,5 personnels médicaux et 209,5 personnels non médicaux. Le centre a fait appel à 28 spécialistes pour des missions ponctuelles (ophtalmologue, allergologue, etc.). La capacité actuelle d’hébergement de l’hôpital est de 104 lits dont 23 lits en médecine générale, 15 lits en chirurgie (dont 2 de réanimation), 6 lits en obstétrique et 60 lits à la maison de retraite (dont 35 lits de long séjour). L’hôpital est équipé d’un laboratoire, d’une unité d’anesthésie réanimation, d’un poste médical permettant des consultations externes de médecins, d’un service de protection maternelle infantile (PMI), de deux unités de dialyse, d’un cabinet dentaire et d’une pharmacie.

Le Ministère de la Santé a donné son accord pour la construction d’un nouvel établissement hospitalier, destiné à remplacer l’actuel hôpital. Le nouvel hôpital de Saint-Pierre-et-Miquelon devrait ouvrir ses portes en 2011.

Certains soins médicaux ne peuvent pas être dispensés dans l’archipel. Dans ce cas, les patients sont dirigés vers d’autres centres de soins, majoritairement canadiens (79,2% des évacuations sanitaires). Le centre hospitalier canadien le plus proche (à 45 minutes de vol) est celui de Saint-John’s de Terre-Neuve (71,8% des évacuations sanitaires).

 Social
L’action sociale s’articule principalement entre le Conseil territorial, la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) et le Centre communal d’action sociale (CCAS). Plusieurs acteurs peuvent intervenir, tant sur le plan administratif que financier, sur le même type d’aides sociales, en fonction des différentes conditions d’attribution des aides. L’aide sociale légale représente 65,1% des dépenses engagées. Elle est ventilée entre l’aide sociale aux personnes âgées (52,8%), aux handicapés (25,8%) et aux enfants (18,9%). L’aide médicale générale représente 2,5% de l’aide sociale légale. Ces aides se substituent à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), à la couverture maladie universelle (CMU), ainsi qu’à l’aide pour le logement (APL), qui n’existent pas dans l’archipel. Par ailleurs, le Conseil territorial dispose de 32 logements sociaux.

La Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) de Saint-Pierre-et-Miquelon a été instituée par l’article 3 de l’ordonnance n° 77-1102 du 26 septembre 1977, disposant également que la Caisse de prévoyance fonctionne « conformément aux prescriptions du code de la mutualité ». Outre ses missions légales d’assurances maladie et d’accident du travail, la CPS alloue chaque année 2% des cotisations encaissées à l’action sociale. Son intervention recouvre un ensemble d’aides et d’allocations en faveur des familles, des personnes handicapées et des personnes âgées, ces dernières représentant l’axe central de l’action de la CPS.

Parallèlement, dans le cadre de son régime général d’assurance, la CPS assure des prestations sociales en matière familiale et en faveur des personnes âgées. Le régime actuel de la branche famille de la CPS, mis en place en 1996, correspond au régime en vigueur en métropole en 1946. Plusieurs projets de loi et d’arrêtés ont été élaborés par le service contentieux de la CPS pour mettre en œuvre dans l’archipel une politique familiale de qualité.

Site de la CPS
http://www.secuspm.com/

 Dessertes aériennes et maritimes
L’archipel Saint-Pierre dispose d’un aéroport (Saint-Pierre-Pointe-Blanche) d’où sont assurées des liaisons régulières avec plusieurs aéroports canadiens (compagnie Air Saint-Pierre). A Miquelon, l’aéroport dispose d’une piste de 1000 m. Une liaison maritime de fret relie le port de Saint-Pierre au port d’Halifax en Nouvelle-Écosse. Il n’existe pas de liaison régulière, ni maritime, ni aérienne, entre l’archipel et la métropole.

Service de l’Aviation Civile de Saint-Pierre et Miquelon
http://www.cheznoo.net/sacspm/


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net