Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Vendredi 20 Octobre
Sainte Adeline
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Danielle Marcelline

Danielle Marcelline


 Militante dès sa prime jeunesse, Danielle Marceline a été élue  11eme  adjoint au maire de Fort-de-France Serge Letchimy en 2008. Présidente du Conseil d’Administration du Sermac (Service Culturel de la ville de Fort-de-France) et membre de la commission de “dénomination des voies” entre autres, elle nous livre ses impressions d’élue.


Quel effet cela vous fait-il  ?

Un très grand bonheur de me retrouver à nouveau sur le terrain! J’ai été longtemps militante, membre fondateur du GAS (Groupe Révolution Socialiste). J’ai participé à de nombreuses campagnes. En 1976, je me suis trouvée en désaccord avec le GRS et j’ai  donc cessé de militer. Me retrouver à nouveau sur le terrain, c’est, comme je le disais, beaucoup, beaucoup de bonheur !


Qu’est-ce qui vous a le plus frappée sur le terrain ?

Le bonheur que j’ai à me retrouver sur le terrain ne m’empêche pas de voir la réalité en face. Je suis surprise de voir tant de personnes âgées qui vivent seules dans des situations plus que difficiles ! Cela nous oblige à penser un autre type de relation. Il faut maintenant faire preuve d’imagination pour penser les structures collectives. Celles-ci ne doivent pas nécessairement être des structures de placement. Il peut y en avoir plusieurs types, des structures d’accueil inspirées par exemple des haltes-garderies mais adaptées aux personnes âgées.


Que pouvez- vous nous dire du Sermac ?

Il a été fondé en 1973 par le maire de l’époque, le regretté Aimé Césaire, avec son complice de toujours, Pierre Aliker. Ce dernier a été président de l’association "Identité et Culture" chargé de gérer le festival culturel de Fort-de-France.
Depuis 2001 donc, à l’arrivée de Serge Letchimy à la mairie de Fort-de-France, le Sermac est devenu une régie avec un budget propre voté au conseil municipal. Il comporte sept centres culturels auxquels s’ajoute l’Espace Camille Darsières qui accueille provisoirement les ateliers pendant la rénovation du Parc Culturel Aimé Césaire.


Des nouveautés en perspective ?

Le Parc, dans sa version rénovée, sera livré en deux tranches. Le premier bâtiment ne devrait pas tarder. L’espace comportera donc une galerie botanique qui doit être restaurée elle aussi, un parc, un lieu de promenade avec un espace ouvert.


Et que deviendra l’Espace Camille Darsières ?

Ce sera un lieu de conférences avec une galerie pour les expositions, une médiathèque, des lieux pour les colloques et conférences. Les locaux ont été achetés à l’Etat par la mairie de Fort-de-France.
Il est possible de mettre en place un partenariat privé/public. L’idée est de s’approprier le plus possible de l’héritage culturel laissé par Aimé Césaire. 

                                                                                  Joël Sandot (04/09)
                                                                                              

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net