Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 28 Mai
Saint Germain
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Ida Nathalie Journoud

Ida Nathalie Journoud


Ils sont de plus en plus nombreux à faire le voyage pour venir s’installer. Jamais le pont aérien entre l’Afrique et les Antilles n’aura été aussi vivace. Rencontre avec Ida qui apporte sa note d’émotion au pays.


Comment est né ce projet commercial ? Pouvez- vous nous présenter votre concept ?


D’un naturel ouvert, le relationnel compte beaucoup pour moi et ayant toujours été sensible à la mode, c’est donc naturellement que je me suis orientée dans cette activité. Mon idée était de promouvoir la créativité des stylistes africains, la richesse des tissus et pagnes. Apporter une note d’émotion, de l’inattendue, sortir des clichés.


Quelle a été votre démarche ?

Originaire d’Egogom, village au nord du Gabon, j’ai voulu à ma façon renforcer le lien avec les origines, le rappel avec la terre mère, l’enseigne de la boutique Africa Obota en est le sens.

Quel est votre parcours et qu’est ce qui vous a décidée à cette création ?

Ayant occupé longtemps un poste d’assistante de direction, j’ai été forgée au dialogue (clients, fournisseurs, personnel). Aussi j’ai souhaité mettre à profit cette expérience du contact pour réaliser un projet pour et par moi-même.

Aujourd’hui, comment est perçu votre commerce ?

Les nombreux témoignages positifs que je reçois sont autant d’encouragements et ces retours me confortent dans mon orientation.

Quelles étaient vos attentes par rapport au projet ?

Trouver un écho favorable, et connaître un développement progressif. Ce qui semble se confirmer par des débuts prometteurs.

Avez-vous rencontré des difficultés, avez- vous eu des défis à relever ?


Je n’ai pas eu de difficultés majeures, mais comme toute création d’activité commerciale le défi essentiel consiste à se créer une clientèle suffisamment large pour continuer à exister.

Quelle logistique avez-vous mise en place pour votre approvisionnement ?

Soucieuse de suivre au plus près les choix des tissus et pagnes ainsi que la réalisation des modèles, je me rends périodiquement en Afrique pour le renouvellement de mes collections.

Quelle cible visez-vous ?

Aucune en particulier. Femmes, hommes, sans distinction d’âge, désireux de trouver des tenues originales et authentiques. Chez Africa Obota, on s’habille du 36 au 50.

Quels sont vos projets d’évolution à moyen et long terme ?

Poursuivre une bonne implantation en Guadeloupe en participant à des manifestations, salons de mode et défilés. Et pourquoi pas ? _espérer créer d’autres ouvertures dans les Caraïbes.

Le plus que vous amenez ?

La boutique se veut orientée sur des, modèles élaborés, de qualité et tous uniques. Des accessoires et objets décoratifs viennent compléter la  gamme.

                                                                       Jean-Jacques Seymour(04/09)
                                                                                              

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net