Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mercredi 26 Juillet
Sainte Anne
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Ginette Mandil

Ginette Mandil


Dans la cuisine antillaise, il y a des mets éminemment populaires dont le secret de fabrication est souvent jalousement gardé. Cette cuisine a ses représentants. Ginette Mandil, originaire de l’île de Marie-Galante, est la fidèle gardienne de ces spécialités.

Sorbet, bokit et autres, votre entreprise est familière aux Antillais et aux métropolitains. Dites- nous, en quelques mots, quel est votre parcours, qu’est-ce qui vous a conduit vers cet univers ?

J’ai commencé à faire du sorbet avec ma mère dans les petites fêtes de section à Marie-Galante. En arrivant en métropole j‘ai eu la nostalgie du pays. Je me suis donc acheté une sorbetière au grand bonheur de toute la famille. Au fil du temps, j’ai pris goût à faire découvrir cette spécialité aux gens installés en métropole. Je préparais également tous les dimanches les meilleures recettes de Marie- Galante dont le bokit qui fut longtemps le petit déjeuner de mon père, patron marin-pêcheur de son état. Maintenant, ce produit est très demandé en métropole comme à Marie-Galante. Nous sommes très sollicités.

D’où vous vient cette passion pour la cuisine ?

De mes parents. Très jeune, j’ai commencé à cuisiner sous le regard attentif de ma mère. Faisant partie d’une grande famille, moi qui mijotais les repas pour mes frères et soeurs qui aimaient énormément les dombrés et les pois rouges ainsi que le matété de crabes.

Quel est votre goût personnel en matière de cuisine ?

Mon plat préféré, celui dont je raffole est un simple court-bouillon de poisson accompagné de son riz créole.


Quelles sont vos recettes favorites ?

Mes recettes favorites qui font craquer toute la famille sont tout d’abord le traditionnel colombo de kabrit, la langouste grillée, les crevettes façon créole et le bébélé.

Quel est le produit que vous aimez le plus ?

J’apprécie beaucoup le rhum Bielle de Marie-Galante car il a un goût riche en saveur et très authentique.

Parlez-nous de votre recette fétiche...

Ma recette fétiche: le sorbet coco traditionnel que je prépare depuis très longtemps. Au fil des années, j’y ai apporté ma touche personnelle et un secret bien gardé pour sa fabrication, qui lui donne un goût exceptionnel et particulier.


Prenons le cas du Bokit. Il n’est pas gastronomiquement correct, ce qui ne veut pas dire qu’il n’a pas de goût mais il est extrêmement populaire. Pourquoi selon vous ?

Le bokit n est pas un plat gastronomiquement correct mais lorsque l’on goûte ce sandwich original, on en redemande et tout le monde en rafole : Antillais et Métropolitains. Nous avons d’ailleurs fait des émules, car tout le monde s’est lancé maintenant dans ce produit à succès.

Les raisons de votre succès justement ?

La créativité, notre naturel ainsi que notre authenticité sans oublier le plaisir sans limites que j’éprouve à faire la cuisine.

Quelle est la qualité qui a fait de vous ce que vous êtes et ce que vous représenter aujourd’hui ?

Ma qualité première est d’être une bonne et infatigable travailleuse. Mine de rien, la cuisine est une activité qui demande beaucoup d’énergie et de courage ! Mes proches me disent souvent que je suis une battante.

Quelle satisfaction personnelle en tirez-vous ?

Ce qui me satisfait aujourd’hui, c’est le fait de pouvoir travailler en famille et de participer à différents évènements de grande envergure telle que la Foire de Paris, le Salon de l’Agriculture, le Salon des saveurs, le Festival créole de Menton. Je profite de l’occasion pour remercier toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à cette réussite. Du fond du coeur, mon mari, mes enfants et mes frères et soeurs sans oublier mes parents sans qui rien n’eût été possible. 

                                                                       Jean-Jacques Seymour (11/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net