Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 20 Aout
Saint Bernard
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Mounia

Mounia

Le beau peut être utile. Partant de ce constat Ryselaine et Mounia ont créé la marque "Smimou” pour mettre en valeur à la fois l’habillement et la bijouterie. Le top pour Mounia l’habillage du cheveu. Il fallait y penser. Rencontre.


Parlez-nous de votre concept d’habillage des cheveux. En quoi en-il novateur ?

Notre concept est novateur dans le sens où nous avons associé notre savoir-faire mutuel, Ryselaine étant habilleuse costumière et moi ayant une formation en bijouterie. Il découle d’une recherche approfondie du "beau" lié à l’utile: maquettes, réflexions sur les systèmes d’ouverture et de fermeture.
Nous ne voulions pas juste créer de jolis objets, mais des bijoux qui soient utiles et mettables dans la vie de tous les jours avec simplicité. De plus, chaque pièce est faite à la main, donc unique. Ryselaine travaille avec différents fils, mélange les matières et les couleurs au crochet, entre autres; moi, j’oeuvre principalement sur la partie métal des pièces. Nous avons mélangé les genres — influence franco-marocaine entre autres — pour que tout le monde s’y retrouve. Nos origines sont une richesse supplémentaire pour l’élaboration de ce projet.

Quel type de clientèle visez-vous ?

Nous visons tous les types de clientèle: femmes, hommes et enfants, toutes ethnies confondues. Les différentes recherches ont été testées sur tous les types de cheveux, car notre but est que tout le monde trouve une part de sa personnalité à travers nos créations.

Quels sont les services que vous proposez ?

Nous remettons en forme, sur rendez-vous, les cheveux de manière naturelle selon leur type, à l’Espace des créateurs, au Forum des Halles, à Paris. Le but : faire découvrir nos créations et responsabiliser chacun selon son type de cheveux : tresses, logs, sculpture du cheveu... Ryselaine y propose aussi ses vêtements, et moi mes bijoux, à la demande.

Ecoute, conseil, travail bien fait, esprit d’art et de création semblent être les maîtres mots chez vous…

Oui, d’autant que pour que les bijoux tiennent bien sur les cheveux et dans le temps, nous n’utilisons que des matières nobles (argent, laiton, cuivre, fil de soie...).
Pour que l’ouverture et la fermeture du bijou fonctionnent de manière durable, la finition est poussée à l’extrême. Chaque pièce demande un travail qui peut aller de trois  à douze heures (soudure, ajourage, polissage, crochets..).

On peut imaginer que vous avez le souci de servir toutes les fantaisies. Créez-vous à la demande ?

A la demande, oui, mais pas de sur-mesure pour les vêtements. Toute suggestion est la bienvenue concernant le bijou de cheveux, et si le projet est important ou qu’il y a une nécessité pour la cliente, on créera à la demande avec le plus grand plaisir.

Quel est votre actuel positionnement sur le marché ?

Nous venons seulement de commencer mais souhaitons satisfaire tout le monde. Sur le marché, nous nous positionnons sur l’art de la parure. L’art de se parer, de se coiffer, de s’orner, de s’habiller…

Ces créations sont aussi une manière pour vous d’exprimer votre sensibilité artistique. Vous allez continuer à nous étonner ?

Oui. D’ailleurs, nous sommes en train de travailler sur d’autres systèmes, d’autres modèles. On souhaite renouveler l’opération autant que possible par le biais de voyages, d’expositions, d’expérimentations...

D’aucuns peuvent s’étonner des prix pratiqués. Mais on est dans le domaine du bijou…

Oui et non, car comme expliqué précédemment, chaque pièce est faite à la main, avec des matériaux nobles et solides, et demande un temps de travail assez conséquent.

                                                                      Jean-Jacques Seymour (08/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net