Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Vendredi 28 Avril
Sainte Valérie
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Aude Goussard

Aude Goussard

Professionnelle de la communication travaillant dans l’événementiel, Aude Goussard s’implique dans l’association Génération Active, organisatrice du marché qui s’est tenu au Vauclin le 21juin dernier.


Pourquoi cette association ?

De nombreux créateurs, artistes, et sculpteurs ont souvent du mal à se faire connaître faute d’endroits où exposer. Souvent les lieux d’exposition sont hors de leur portée car très chers. Ils sont donc condamnés à faire les petites foires agricoles. Alors, au milieu des fruits et légumes, des patates douces, dachines, ignames, fruits à pains ou encore oignons, ils présentent leurs oeuvres d’art. Je n’ai rien contre ces foires mais avouez que ce n’est pas le lieu idéal !
Avec l’association, nous avons décidé de nous regrouper pour mieux nous battre, nous faire reconnaître et respecter.

Ce marché c’est une première ?

Oui ! Mais ce ne sera sûrement pas la dernière. C’est une véritable démarche de conscientisation et de sensibilisation du peuple martiniquais. Il est en effet inacceptable que dans les boutiques et autres points de vente de souvenirs vous ne trouviez que des produits "Made in Taiwan" ! L’association lutte fermement contre cet état de fait. Nous sommes martiniquais, nous produisons de l’art martiniquais, il faut que ce soit cela qui soit offert à la clientèle touristique. Si c’est pour retrouver  exactement la même chose qu’au Maroc ou sur la Côte d’Azur, ce n’est pas la peine de faire tant de kilomètres !
Il y a ici environ une vingtaine d’artistes qui exposent. Nous avons des artisans bourrés de talents auxquels il faut permettre de vivre. Il faudrait que chaque compatriote ait au moins chez lui un objet d’art local.

Vous êtes artiste ?

Pas vraiment. Je suis très sensible à l’art, j’ai étudié pendant deux ans l’histoire de l’art mais je n’ai pas la prétention de me dire artiste dans la mesure où je ne suis pas créatrice moi-même.

Comment exprimez-vous votre sensibilité artistique ?

Lorsque je regarde une oeuvre d’art, ce n’est pas l’objet lui-même que je vois mais surtout l’émotion que son auteur a voulu faire passer à travers lui. Si cette émotion me parle au coeur alors l’objet me séduira.

                                                                                       Joël Sandot (08/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net