Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 29 Juin
Saint Pierre
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Natacha Morney

Natacha Morney

A  l’origine, l’artisanat d’art n’était qu’un loisir pour la jeune Natacha qui travaillait principalement la calebasse et le coco. Mais les imprévus de la vie l’ont conduite à envisager d’en faire sa profession."Nateesha" de son nom d’artiste a donc créé l’atelier "Natee Création".

Pourquoi avez-vous fait de voire loisir un gagne-pain ?

Tout simplement par nécessitée alimentaire J’étais chargée de clientèle chez l’un des trois opérateurs de téléphonie mobile de l’île. En avril 2007, j’ai été licenciée et il me fallait rebondir. Heureusement que ma mère est artiste et a toujours eu à coeur de transmettre à ses enfants son savoir-faire et sa passion. Je l’ai toujours regardée faire d’une simple calebasse un objet d’art. C’était déjà dans mes projets de quitter mon emploi pour m’installer à mon compte en tant qu’artisan d’art mais le destin a précipité les choses.

Pas de local pour l’instant ?

C’est ma première préoccupation. J’ai commencé à travailler dans une partie de l’atelier de mon frère au Vauclin. Je suis en train de faire des démarches auprès de la mairie de ma commune pour trouver ce qui me convient. En attendant, j’ai déjà réalisé plusieurs expositions sur les marchés notamment. Cela permet à ma clientèle de voir ce que je fais. J’ai déjà un carnet de commandes. Heureusement que j’ai le réflexe de faire des photos. Mon press-book est mon véritable allié dans la bataille.
J’ai profité du marché de Saint- Pierre pour me faire connaître et exposer mes oeuvres. Je reste ouverte à toute opportunité qui peut se présenter quel que soit l’endroit.

En dehors de la création proprement dite ?

J’essaie de me faire connaître par tous les moyens. Je fais de l’animation, j’ai plein de projets annexes mais il me faut d’abord le cabrouet avant d’y atteler les b½ufs !
J’ai même des contacts à l’extérieur de la Martinique mais tout le problème est de trouver un lieu où exposer.

Pourtant vous avez déjà un collaborateur, n’est-ce pas ?

Pour l’instant c’est un apprenti. Il vient chez moi pour se former au métier. Je suis satisfaite de ses résultats et j’envisage de l’embaucher. Pour cela, il me faut d’urgence trouver le local qui me permettra d’être à l’aise et de produire en quantité suffisante pour assurer son salaire et le mien.

                                                                                    Joël Sandot (08/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net