Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 20 Juillet
Sainte Marina
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Monique Labonne

Monique Labonne

Présidente de la Coordination des associations du Robert, Monique Labonne a pratiqué plusieurs sports et activités culturelles. Elle a même été la deuxième femme arbitre de football en Martinique.
Curieuse de nature, elle ne rate pas une occasion de se former et de former aussi les autres. Elle apporte son aide à ceux qui la sollicitent.

En fait d’association, vous en connaissez un rayon, n’est-ce pas ?

Je suis dans le milieu associatif depuis mon arrivée en Martinique, en 1960. J’ai fait partie des Francs et Franches Camarades plus connue sous le nom de Francas. Puis j’ai évolué dans diverses associations en qualité de membre ou de leader. Je suis souvent sollicitée pour faire partie de divers conseils  d’associations culturelle, sportive, touristique, de carnaval et autres sur le département.
J’y réponds volontiers. Depuis longtemps je cherchais à mettre mes compétences à leur disposition. J’ai mis à profit toutes mes périodes de chômage pour me former dans plusieurs domaines complémentaires. Pour augmenter mes compétences, j’ai pris des cours de communication par correspondance. J’ai ensuite suivi une formation d’infographiste durant huit mois (pour améliorer la maîtrise de certains logiciels).
Depuis ma plus tendre enfance j’ai des projets qui bouillonnent dans la tête. Comme il n’est pas aisé de tout réaliser quand on veut, je me suis organisée pour faire un planning à long terme.

Pourtant vous étiez aussi une femme d’affaires, n’est-ce pas ?

C’est vrai. Durant sept ans, j’ai fait du commerce, c’est une école de la vie qu’il faut mettre à profit. Je me suis enrichie des expériences des gens que je rencontrais. Mon métier de comptable, il faut le dire, ne me donnait pas cette opportunité.

Vous êtes aussi une “branchée” culturelle ?

Je suis styliste modéliste et mannequin pour femmes fortes. Je m’adonne aux arts plastiques. Je fais des randonnées et de la plongée. J’ai aussi pratiqué beaucoup de sports hand, volley, escrime, arts martiaux et football.

Comment est née la Cadro ?

Ne voulant plus travailler sur Fort de-France, je me préparais à ouvrir une structure pour apporter une aide technique et logistique aux associations. Dans le même temps, j’ai été sollicitée par plusieurs présidents. Leur projet était de former un regroupement qui leur apporterait une aide administrative et logistique. Ils se rendaient bien compte qu’ils n’avaient pas toujours le temps de s’occuper de la paperasse.
Voilà comment, depuis septembre 2006, est née la Cadro. Avec une vingtaine d’associations qui gravitent autour de nous, nous évoluons au fur et à mesure des besoins.
                                                                                       Joël Sandot (06/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net