Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 11 Decembre
Saint Daniel
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Sabine Jean

sabine Jean

Un passage en douce de la radio à la télé. Une reconversion appréciée des téléspectateurs qui suivent quotidiennement les performances de Sabine Jean dit Bina, jeune Port-au-Princienne d’une simplicité remarquable.

Depuis le retour sur l’échiquier politique d’un gouvernement issu des urnes, la presse haïtienne connaît une véritable embellie. La parité de genre un pari audacieux dans le monde du travail ici, est plutôt perçue avec réalisme par la jeune Sabine de même que le harcèlement sexuel, un fléau quasi incurable.

Quel a été votre parcours professionnel ?

Après avoir dé croché un diplôme en journalisme à l’institut de communication et de relations publiques en 1996, j’ai intégré l’équipe de Radio Plus. Cette collaboration a duré huit années durant lesquelles j’ai touché à tout : la présentation, la rédaction, et même la technique. En 2002, j’ai présenté un projet au journal L’union, le quotidien d’Etat, pour la parution d’une chronique intitulée "paroles de femmes” cette page était consacrée à la promotion de la femme haïtienne, notamment celles qui ont un travail positif dans la société, mais qui est négligée par les médias. Depuis 2004, je travaille à la télévision nationale d’Haïti  toujours en qualité de journaliste reporter. Je donne aussi ma voix à des spots publicitaires.

Pourquoi avez-vous choisi la télé ?

Quand il s’agit d’informer une population tous les moyens sont bons, que ce soient la radio, la télé ou le papier soigné. Je dirais plutôt que c’est la télé qui m’a choisie. Je reviendrais peut-être un jour à la radio. J’ai souhaité animer une émission où je recevrais des jeunes délaissés par leurs parents.

Vous est-il arrivé au plus fort des années de crise, d’avoir peur dans l’exercice de votre profession ?

Pas vraiment, dans les périodes de grande agitation, j’agis souvent comme si j’étais une ombre (rires). Je dois dire que j’ai une confiance aveugle en Dieu et en son amour inconditionnel pour moi.

Quelle est votre lecture de la presse haïtienne d’aujourd’hui ?

La liberté de la presse dépend surtout de la politique de communication de l’équipe au pouvoir et de la situation sociopolitique du moment. Cependant, beaucoup reste à faire, en ce qui concerne les salaires et la formation continue.

Que pensez- vous de la parité homme/femme dans les médias haïtiens ? Les femmes jouissent-elles des mêmes avantages que les hommes ?

Sur les lieux de travail la différence entre l’homme et la femme n’est que physique dans notre secteur. Cela dépend de l’agressivité et du sens professionnel ou encore de la motivation de l’autre.

Quelle est votre opinion sur le harcèlement sexuel dans nos institutions ?

C’est un fait déplorable, certaines femmes, mères célibataires surtout sont exposées à ce cancer à cause de leurs faibles moyens économiques. Le ministère la Condition féminine et les organisations oeuvrant dans le domaine de l’encadrement des femmes doivent redoubler de vigilance à ce niveau, mais la solution à ce problème n’est pas pour demain. La majorité des filles ne connaissent pas leurs droits tout simplement.

Quel est votre voeu le plus cher ?

J’en ai plein, premièrement avoir un enfant, deuxièmement voir Haïti meilleure surtout les points et finalement décrocher une bourse d’études de perfectionnement en journalisme. 
                                                              Ndengué Blackson Belmondo (04/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net