Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 23 Octobre
Saint Arnould
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Ketty Viviès

Ketty Viviès


Elle se définit  comme un garçon manqué ! Ketty Viviès pratique le football et le handball dans de grands clubs martiniquais. Au moment de choisir son orientation professionnelle, son entourage a été surpris de voir la peinture en bâtiment recueillir ses faveurs.

Drôle de métier pour une femme ?

Pas du tout. Il n’y a pas de métiers d’hommes ni de métiers de femmes, il n’y a que des gens qui veulent gagner leur vie et qui choisissent une orientation en fonction de leurs goûts, de leurs capacités et, bien sûr, de l’offre d’emploi. Dans mon entourage, j’ai toujours eu la réputation d’être un garçon manqué. Je m’intéressais surtout aux jeux de garçons. J’ai donc choisi un métier qui correspond à ma personnalité.

Etes-vous féminine ?

Une fois que j’ai déposé les rouleaux, pinceaux et autres seaux, je redeviens une jeune femme comme toutes les autres.

Durant votre formation, vous étiez nombreuses ?

J’ai passé le CAP et le BEP au lycée professionnel du François. Dans ma promotion, nous étions assez nombreuses mais, une fois le diplôme en poche, je peux compter sur les doigts d’une seule main le nombre de filles qui ont fait carrière dans ce métier.

Pourtant vous n’avez pas eu de mal à trouver, de travail ?

Pas du tout. Dès ma sortie de l’école, j’ai été embauchée, je suis restée plus de dix ans dans la même entreprise. J’ai démissionné parce que je voulais voir autre chose et je n’ai pas eu de mal à  trouver un nouvel emploi

Pas facile de travailler avec des hommes ?

(Rires.) Beaucoup plus sympa, en tous cas, que de travailler avec des femmes ! Cela se passe très bien, il n’y a vraiment rien à dire, je n’ai jamais connu le moindre écart. Tout le monde se respecte, donc pas de soucis à ce niveau- là. Je suis, bien entendu, la seule femme sur les chantiers, mais je n’ai vraiment pas à me plaindre.

Vous avez de grosses journées de travail ?

Pas plus qu’ailleurs. Je travaille de 7 h 30 à 15 heures, et le vendredi, je termine à 14 heures. Ce sont les mêmes horaires que beaucoup d’entreprises. Comme je n’ai pas encore d’enfants, cela ne me gêne pas particulièrement.

Comment réagit votre entourage ?

Lorsque j’ai annoncé à ma mère que je voulais être peintre en bâtiment, elle a ouvert de grands yeux. Elle était profondément étonnée et a essayé de me décourager, de me détourner de ma voie, mais ensuite elle a fini par accepter mon choix. Certains de ses arguments étaient fondés, et je la comprends.

Par exemple ?

Elle m’a dit que lorsque j’attendrais un enfant, je serais incommodée par les odeurs de peinture, de diluants et autres produits. Elle a raison. Tout le monde sait que les femmes enceintes ont du mal à supporter certaines odeurs, mais pour l’instant le problème ne se pose pas: je n’ai pas d’enfants

Quelle est la partie du métier que vous préférez ?

Enduire et peindre. La préparation fait de la poussière, j’aime moins mais c’est mon travail. Il me permet de gagner ma vie, donc je le fais volontiers.

Qu’avez-vous à dire aux jeunes ?

Il faut se mettre au travail ! Ce n’est pas en traînant sans but dans la vie que vous allez arriver à bâtir votre avenir.

Et aux femmes ?

Il n’y a pas de métiers réservés aux hommes, tout le monde est capable de tout faire.

Vous êtes sportive, n’est-ce pas ?

Oui, je joue au hand au club TSF du François et au football au Club Colonial en tant que défenseur.

                                                                                       Joël Sandot (03/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net