Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mardi 30 Mai
Saint Ferdinand
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Cécile Zécler

Cécile Zécler


Après une belle carrière au ministère de la Justice, Cécile Zécler vit une retraite tranquille et sans histoire. Lorsque l’occasion se présente, elle s’offre de belles croisières. Le reste du temps, elle s’adonne à des sorties ou autres activités proposées aux personnes âgées.

Vous êtes entrée jeune dans l’Administration, n’est-ce pas ?
 
En effet, j’avais à peine vingt ans lorsque j’ai passé le concours de secrétaire greffier. Aujourd’hui, cela peut paraître jeune, l’évolution du niveau de vie général faisant que les nouvelles générations ont la chance de poursuivre des études plus loin. A mon époque beaucoup travaillaient bien avant leurs vingt ans.
J’ai eu de la chance de pouvoir toujours travailler dans mon île. Le concours que j’ai passé offrait des places à !a Martinique et en Guadeloupe, étant la première j’ai pu choisir la Martinique.
J’ai travaillé aux côtés d’une collègue qui a été très connue pour son engagement chez les Guides de France. Mademoiselle Bouisson est d’ailleurs connue sous le nom de "Cheftaine Bouisson".

Avez-vous un bon souvenir à nous faire partager ?

Cela fait partie des intrépidités de la jeunesse. Je devais avoir à peine dix-huit à dix-neuf ans. Je ne travaillais pas encore. Il y avait à cette époque des tirailleurs sénégalais à la Martinique. Pour une raison inconnue, il y a eu une échauffourée entre eux et les CRS.
La place de la Savane s’est tout de suite désertifiée. Moi, je suis montée sur un banc et me suis mise à crier en direction des tirailleurs ‘Fouté yo kou 1” (battez-les). Je ne sais pas ce qui m’avait pris ce jour-là mais cette excentricité aurait pu me coûter très cher à l’époque. Heureusement que je n’étais pas encore fonctionnaire !

Des souvenirs du travail ?

En règle générale, ils sont plutôt bons. J’étais très appréciée de mes chefs parce que je savais travailler. Avec les collègues, tout se passait très bien également. J’en rencontre parfois lorsque je fais mes courses. C’est toujours avec plaisir que nous évoquons nos souvenirs.

Comment vivez-vous votre retraite ?

Plutôt bien. Je ne me presse pas trop, je prends le temps de vivre.
Lorsque l’occasion se présente, je pars en croisières, je vais découvrir une destination nouvelle.
J’ai visité la Norvège et suis revenue enchantée à cause des fjords. Vraiment, cela vaut le coup, c’est d’une beauté!

Vous faites du sport ?


Dans mon jeune âge, j’ai pratiqué le basket au Golden Star.

                                                                                       Joël Sandot(02/08)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net