Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 26 Mars
Sainte Larissa
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Corinne Limery

Corinne Limery


En matière d’entreprise, Corinne Liméry n’est pas une débutante. Depuis 2006, elle a ouvert une sandwicherie sur la route de Didier sous le nom de "Au P’tit Creux". Pourtant, nous confie-t-elle, il y a encore beaucoup à découvrir.

Quelle est la particularité de "Au P’tit Creux" ?

C’est une sandwicherie. J’achète le pain précuit et je termine la cuisson ici, dans mon propre four. Aux dires des consommateurs, çà lui donne un petit goût particulier qu’ils apprécient. Comme c’est une petite structure, je fais des sandwiches en petite quantité pour éviter les pertes.

Mis à part les sandwiches ?
 
Je vends aussi des boissons fraîches non alcoolisées pour les accompagner : des jus de fruits, sodas et autres boissons maltées. J’ai un contrat avec un pâtissier qui m’apporte des tartelettes salées au poisson, à la morue, au thon et aussi des quiches. Là encore, il s’agit de fabrication artisanale réalisée en petites quantités. Les crudités que j’y ajoute sont des produits frais également. Je suis sûre de la qualité des ingrédients. Comme j’ai la chance d’être située aux abords des écoles je propose aussi quelques bonbons chewing-gums et autres petites friandises que les enfants aiment beaucoup.

En ouvrant vous misiez surtout sur les écoles ?

Ce qui m’a poussée à prendre ce local, c’est surtout la proximité de la Cyber base. Je suis en effet dans le même immeuble et j’ai pensé que cela m’amènerait de la clientèle. Hélas ! Heureusement qu’il y a quelques entreprises, un lycée, des centres de formation et une école dans le quartier.

Vous avez déjà une longue expérience de l’entreprise, n’est-ce pas ?

C’est vrai que auparavant, avec mon mari, nous avions déjà créé diverses activités, même si la restauration est quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. Il m’a fallu apprendre sur le terrain comme partout ailleurs.
J’ai eu la bonne idée d’ouvrir en novembre pendant une période très active. J’ai pu en profiter pour rentabiliser quelques investissements. Par contre durant les deux ou trois mois creux, c’était très dur! Il me faut gérer différemment l’affaire. L’an prochain, nous espérons pouvoir prévoir pour être plus  à l’aise.

                                                                                        Joël Sandot(12/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net