Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 24 Avril
Saint Fidèle
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Cyndie Sidambarom

Cyndie Sidambarom


Fraîcheur de ton, universalité des chansons: le groupe Couleur Karaïb de  Marie Noëlle Reimonenq met en avant l’école de musique locale, la clé des arts en Guadeloupe.
Biguine, jazz, zouk le tout arrosé d’une sauce “dance-hall" très prisée par la jeunesse. Cyndie Sidambarom, 17 ans, étudiante en deuxième année de classe préparatoire aux hautes écoles commerciales, est l’un des éléments qui ont participé à cette aventure qui tire le meilleur du patrimoine ultra marin.

La sortie d’un CD avec des élèves de l’école de musique “la clé des arts” est une première en Guadeloupe. Qu’est-ce qui a présidé à votre choix au sein de cette équipe ?

Il est possible que la rapidité avec laquelle j’ai appris les rudiments de la technique vocale ait séduit la directrice de projet, Marie-Noëlle Reimonenq, ou peut-être est-ce tout simplement mon engouement pour la musique.

Quels étaient les critères de sélection ?

Outre les capacités techniques telles que la justesse et la puissance vocale, il fallait aussi une bonne faculté d’adaptation et d’interprétation, sans oublier l‘enthousiasme, la bonne volonté et, bien sûr, l’esprit d’équipe.

Quel est l’univers du concept “Couleur Karaïb”?

Le principe de ce concept est simple il s’agit de mettre en valeur des jeunes de la Guadeloupe et de la Caraïbe, découverts par l’académie de musique et de chant “La clé des Arts  Henri Salvador". L’école se veut, en effet, un tremplin pour tous ces jeunes, tant au niveau de la formation que de l’insertion en milieu professionnel, à savoir dans le monde du studio, de la scène, des tournages de clips vidéo, des séances photos et bien entendu de la commercialisation et de la distribution.

Où réside son originalité ?

Elle réside dans bien des aspects du concept. à savoir la découverte de talents et le fait de placer des élèves en situation professionnelle. Le but est de sensibiliser et d’encourager le maximum de jeunes à s’intéresser à la musique de chez nous pour lui permettre de rayonner davantage.

Quelles émotions se dégagent de ce concept ?

Nombreux sont ceux qui m’ont dit qu’ils écoutaient nos morceaux après le travail pour se détendre et se faire plaisir. C’est le but recherché permettre à ceux et celles qui nous écoutent de se ressourcer et, pourquoi pas s’évader.

Selon les responsables de l’école, vous avez une grande capacité d’improvisation. Comment arrivez-vous à surfer sur des gammes qui ne sont pas forcément de votre culture musicale ?

A vrai dire, je n’en sais rien. Sans doute mes quelques années de pratique d’un instrument m’aident-elles. Dans l’absolu, je fais ce que je sens, je traduis ce que je ressens et si ça sonne, tant mieux.

Dans le groupe, vous êtes tous différents. Qu’est-ce qui pourtant a permis cette homogénéité musicale ?

En dépit de nos différences, nous avons pas mal de points communs, à commencer par notre amour de la musique, notre passion pour le chant ou encore notre formation à "la clé des arts" qui encadre ses élèves d’une façon unique.

En quoi “Couleur Karaïb” est-il définitivement caribéen ?

Dans "Couleur Karaïb", on retrouve des rythmes cadencés typiquement caribéens tels que la biguine et le zouk, avec des textes en français et en créole.
C’est également la présence, à travers son discours, d’un personnage tel que Félix Eboué, ayant marqué l’histoire de la Caraïbe, qui lui confère cette dimension.
Enfin, je dirais que la chaleur qui s’en dégage à l’écoute rappelle fortement notre beau soleil des Antilles.

Peut-on parler d’une nouvelle note caribéenne ?

Absolument. Tout dans ce concept est une histoire de mélange et de métissage, jus qu’au choix des chanteurs, ce qui conduit tout de même à un résultat unique et à une homogénéité.

Pouvez-vous lever un coin du voile sur les projets du groupe ?

Nous avons un certain nombre de galas et de soirées en prévision, notamment une prestation à l‘incontournable restaurant bar "l’Américano"  à Sainte-Anne, ainsi qu’au "Blis" la très fameuse boîte de nuit de Saint-Martin, mais aucune date n’a pour le moment été fixée. Depuis la fin du mois d’août, vous pouvez voir le clip vidéo de “Musique Typique" sur vos écrans. 
                                                                       Jean-Jacques Seymour (10/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net