Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Samedi 29 Avril
Saint Wilfrid
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


K'nel

K'nel


Sa carte de visite, selon le photographe et dénicheur de talent Fred Crystal peut se résumer ainsi : K’nel est une fille très  vive, spontanée, passionnée, qui a de très communicatifs éclats de rire, et qui vient d’arriver  de Martinique, forte d’une expérience artistique qu’elle souhaite poursuivre à Paris. Elle na pas vraiment sa langue dans sa poche. Rencontre.

Vous faites de la figuration, de la pub, de la photo de mode, avec des pros ou des amateurs. Quelles affinités avez-vous avec ces métiers ?

J’adore tout ce que je fais. J’adore la pub, la photo, me montrer. J’aime tout ce qui est artistique, original et beau.

Photo, défilé, pub, si vous deviez choisir, y a-t-il un domaine d’activité dans lequel vous vous sentez mieux dans votre corps ?

Je dirais la publicité ou le cinéma. Parce que j’aime bien leur côté ouvert. Le défilé, c’est un peu trop fermé. Et trop court. J’aime bien tout ce qui dure. Je voudrais faire de la pub et des films aussi longtemps que possible.

Qu’est-ce qui vous y a poussée ?

Un jour, on m’a accostée en me disant que j’étais jolie. J’avais 18 ans, à peine, J’ai effectué une première séance photo. Elle s’est super bien passée. On a vraiment bien travaillé. Je reste toujours en contact avec le photographe.

Quelle qualification avez-vous ?

J’ai suivi des études de styliste-modéliste. J’ai été secrétaire bureautique et secrétaire juridique. Sinon, artistiquement parlant, j’ai fait beaucoup de danse, de cinéma et de théâtre. Je suis une comédienne.

Quel métier n’auriez-vous pas aimé faire ?

Je n’ai pas de réponse. Même si je dois reconnaître que je n’aurais pas aimé être péripatéticienne. C’est dur. Je respecte beaucoup ces femmes. Elles ont du courage. Pour moi, c’est le métier le plus difficile au monde.

Quelle est votre appréciation du marché aujourd’hui ? Y a t il encore des places à prendre ?

Il y a toujours des places à prendre. C’est nous qui nous y prenons mal. Je viens de la Martinique. Là-bas, il y a de quoi faire- On a les modèles, les studios, le cadre. Mais on ne fait rien. Ici en métropole, il y a les cachets, les droits à l’image. Tandis qu’en Martinique tu poses, on te paie et tu rentres chez toi. On ne fait pas trop la star. On prend ce qu’on nous donne. C’est tout.

Parlons de vous. Quel est votre principal trait de caractère ?

J’ai une grande gueule. Je ne suis pas hypocrite. Je dis toujours les choses comme je les pense, comme je les ressens. Et je pense que je n’ai pas tort. Parce que la vie est courte, et je ne voudrais pas mourir sans avoir dit ce que j’ai à dire. Je suis aussi fonceuse, bosseuse, parce que j’ai beaucoup travaillé, très tôt, très jeune.
Et je n’ai pas peur. J’ai la niaque, à 100%. J’aime la vie.

La qualité que vous appréciez le plus chez vos amis ?

Leur discrétion. Parce que, pour moi, un ami, c’est un confident un partenaire. L’amitié, c’est même plus important que l’amour. Parce qu’un ami, ça ne vous abandonne jamais.

Quel est votre principal défaut ?


Ma grande gueule. Ca peut être un défaut pour certaines personnes. Mais je ne pense pas qu’on puisse me le reprocher. Je crois que je suis impatiente. C’est mon défaut, je pense.

La couleur que vous préférez ?

Le noir… Je ne suis pas gothique, mais j’adore le noir. Noir et brillant. Pour moi, ce n’est pas moche ni sombre ni triste. Pour moi, c’est LA couleur. Ce n’est même pas une couleur, c’est une base. La base de tout.

Quel est le son, le bruit que vous aimez ?

Le marteau-piqueur. Oui parce que c’est régulier. Et on est incapable de mettre un dub dessus. Enfin je suis un peu bizarre. Non, ça ne se danse pas. Ca nous apprend au moins à faire le vide dans notre tête.

Quel est le son, le bruit que vous détestez ?

Les bruitages humains. Quand quelqu’un mange et qu’il fait plein de bruit avec sa bouche. Je ne supporte pas. Je deviens folle. Sinon, mis à part ça, ça va. Je sais faire le vide dans ma tête.

Pourriez-vous nous parler de vos projets ?

Ca fait trois semaines que je suis à Paris. J’espère vraiment pouvoir continuer ce que j’ai commencé en Martinique. C’est-à-dire le cinéma et la photo. J’ai déjà travaillé plusieurs fois avec By-Clyde. En Martinique, j’ai fait des catalogues de lingerie, pendant un an. Beaucoup d’affiches. J’ai tourné dans des films. J’ai beaucoup de projets. J’aimerais bien être une jolie fille dans un film d’horreur.

Qu’est-ce qui vous fait vibrer ?

Le caramel, la cannelle, la musique. Tout ce qui est intense me fait vibrer. Parce que je suis vraiment passionnée par tout ce que je fais. Et par les gens que je côtoie. Je profite du moment présent à 100%.

Qui sont les artistes que vous aimez ?

J’aime beaucoup Faf Larage, Shy’m. J’apprécie Kaysha qui amène le soleil en France, et le très sensuel et charmeur Nichols... Sans oublier Frankie Vincent, Mehdi Custos, ou le zoukeur français, Slaï. Il a introduit le français sur un morceau de Love.

                                                                         Jean-JacquesSeymour (08/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net