Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Vendredi 24 Novembre
Sainte Flora
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Maryse Euphrosine

Maryse Euphrosine


C ‘est au Lorrain, commune côtière par excellence, que Maryse Euphrosine tient une poissonnerie. Elle travaille avec des fournisseurs de la côte caraïbe comme de la côte atlantique ce qui lui permet d’avoir une grande diversité de produits.

Quel est selon vous le produit le plus demandé ?

La tendance, depuis quelques années, va au poisson rouge. Aussi le mérou et le vivaneau ont une grande cote.
Comme je travaille aussi bien avec des fournisseurs du Nord que du Sud, je peux proposer une grande diversité de poissons et de fruits de mer.

Du Nord au Sud le poisson n’est pas le même ?

C’est surtout d’une mer à l’autre que cela varie. Le poisson rouge vient surtout de la côte atlantique tandis que sur la côte caraïbe, on trouve surtout du poisson blanc. Les pêcheurs de cette région m’apportent donc du marlin, du thon, et des coulirous etc.
Cela dit je propose aussi des fruits de mer. J’ai des écrevisses de bassin puisqu’au Lorrain, au morne Capot plus précisément, nous avons la chance d’avoir un élevage. Malheureusement la pêche aux oursins est interdite pour l’instant pour pouvoir permettre la reproduction.
Mis à part le poisson et les produits de la mer, je vends des citrons, des liqueurs, du piment confit, de la farine de manioc etc.

Quelle est la meilleure période de l’année ?

Ce sont surtout les grandes vacances et Pâques.
A Pâques, c’est le temps des fricassées et des matoutous de crabes. Les ciriques sont très demandées, aussi j’ai intérêt à en avoir une bonne quantité chaque jour !
Aux grandes vacances, il y a beau coup de familles de compatriotes qui vivent en France et qui sont heureuses de faire découvrir les saveurs de chez nous à leurs enfants. Il me faut avoir du bon poisson et les produits qu’elles demandent.

Vous aimez votre métier ?

Je crois que quel que soit le métier que l’on fait, il faut le faire avec beaucoup d’amour.
Cela fait vingt ans que je tiens cette boutique, j’ai ma clientèle d’habitués. Je m’épanouis dans ce métier et surtout je gagne ma vie dignement. C’est çà le plus important.
C’est sûr que le commerce n’est pas un métier de tout repos. Il faut être toujours mobilisé mais le pain que nous gagnons, nous devons le mériter. On n’a rien sans peine
                                                                                         Joël Sandot(06/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net