Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mercredi 28 Juin
Saint Irénée
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Aurélie Rella

Aurélie Rella


L ‘ambiance familiale a sûrement joué dans sa vocation pour le violon. Une vraie passion pour cette jeune femme dont la soeur s’illustre déjà avec son saxophone. Aurélie Rella animait récemment une manifestation dédiée au “Petite fleur d’Outre-Mer".

Pouvez-vous nous des circonstances qui vous ont conduite à jouer au violon ?

Très jeune, j’ai eu l’occasion de voir un concert de violon diffuser à la télévision et je suis tombée amoureuse du son de cet instrument. Mon père étant musicien et ma mère mélomane, j’ai tout naturellement suivi le chemin du conservatoire.

Depuis combien de temps jouez-vous ?
 
J’ai fait douze ans de conservatoire. Actuellement, je joue dès que mon emploi du temps me le permet.

La musique, c’est une affaire de famille chez vous ?

Oui. Mon père a débuté par la guitare avant de se découvrir une passion pour le saxophone. Ma soeur a commencé par le piano avant de se découvrir la même passion que mon père. Quant à ma mère, elle ne joue d’aucun instrument ce qui n’empêche pas d’être très mélomane et de chanter à ses heures perdues.

Vous jouez en famille ?

Oui, toujours. D’ailleurs mon père est actuellement en formation de professionnalisation musicale. Ma soeur et moi essayons d’accorder nos emplois du temps avec le sien afin de continuer à jouer ensemble dans différentes représentations : baptême, mariage, anniversaire..

Il y a une relation personnelle entre vous et votre instrument ?

Pour moi, jouer du violon c’est comme passer un moment agréable avec un vieil ami, loin des tracas de la vie quotidienne.
Cependant, contrairement à un vieil ami, sa présence m’est indispensable.

Maîtrisez vous d’autres instruments ?

Les qualités musicales de mon père et ma soeur m’ont permis d’affiner mon ouïe et de développer mon goût pour la musique. Grâce à cela, je peux utiliser différents instruments sans en avoir leur connaissance, juste d’oreille, tels que le piano, la clarinette, la guitare...

La musique, c’est "la fête” : c’est cela qui vous pousse à jouer lors des évènements marquants dans la vie ?

Généralement la musique s’associe à tous les moments de joie et de bonheur, c’est pour cela quelle est présente dans toutes les fêtes. Mais pour moi, elle n’est pas que cela, elle est également le moyen de partager mes émotions avec mes proches lors d’évènements marquants de la vie.

Préférez-vous la musique dite “classique” ou la musique contemporaine. Quel est votre répertoire ?

Il est vrai qu’au conservatoire on nous enseigne  la musique classique. Cependant, je n’ai aucune préférence. J’aime mélanger les genres. Même si j’ai tendance le plus souvent à jouer de la musique folklorique.

Avez-vous participé à de nombreux concours ?

Dans un premier temps, j’ai participé à tous les concours organisés chaque fin d’année par le conservatoire. J’ai également eu l’occasion de représenter ma ville (Toulon), au printemps des lycées de Nice ainsi que mon Lycée à l’Opéra et au Zénith de Toulon.

La musique, c’est aussi des rencontres avec des musiciens qui vous marquent. Lesquels?

J’ai eu la chance de jouer avec Rony Théophile, accompagné par le groupe Karavane au pied levé, lors d’une de sa représentation sur Paris. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de faire des boeufs avec le groupe de Michel Nerpla.  J’ai participé à l’élaboration de l’album du groupe S’Kal. Enfin, j’ai eu l’occasion de rencontrer Dédé Saint-Prix qui m’a donné quelques conseils pour avancer dans le monde de la musique.

Vos projets

Ayant quitté le conservatoire trop tôt, j’ai dans l’idée de m’y réinscrire afin d’obtenir la médaille d’or.
                                                                       Jean-Jacques Seymour (06/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net