Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mercredi 26 Juillet
Sainte Anne
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Magali

Magali


Cette Guadeloupéenne de 26 ans au sourire radieux, est passionnée de danse. Chorégraphe, elle donne des cours de danse aux jeunes filles et hommes qui souhaiteraient s’épanouir en apprenant les techniques et finesses des danses modernes.

Quand avez-vous été piquée par le virus de la danse ?

Dès ma tendre enfance. A l‘école primaire comme au collège, j’aimais beaucoup danser. Je prenais un énorme plaisir à aller voir les spectacles de danse et j’ai toujours été persuadée que j’en ferais mon métier. Voyant ma passion pour cette discipline, mes parents m’ont encouragée dans ce sens. C’était une fierté pour eux, même si mon père voulait que j’obtienne mon bac.

La danse n’a-t pas eu des conséquences sur vos études ?

Absolument pas. Vous savez tout est une question d’organisation. Au lycée, j’ai toujours travaillé tout en donnant des cours de danse. J’accompagnais des artistes et cela ne m’a pas empêché d’obtenir mon bac. Depuis six ans que je donne des cours, je n’ai jamais arrêté. Aujourd’hui, je fais partie de la compagnie "Na Ades" avec la chorégraphe Karla Pollux.
S’il y a des artistes qui souhaitent que je leur apporte un plus en danse, et des jeunes femmes ou hommes qui voudraient apprendre le hip hop, je suis là.

Quels cours de danse donnez vous à vos élèves ?

J’ai donné des cours de hip hop à des adolescents allant de 8 à 17 ans. Ils ont grandi et évolué et depuis je donne des cours à des personnes de 20 à 26 ans. Le hip hop a plusieurs spécificités et techniques. Il y a aussi le ragga dancesoul. J’ai un style particulier, et à travers mes chorégraphies, je dégage des vibrations. La personne en face de moi ressent ce que je vis et apprécie la manière dont je danse. Elle a envie de se lever pour danser. C’est un mélange afro-caraïbéen. J’aime donner et partager. Si un danseur a la technique mais ne dégage rien, c’est dommage ! Il faut toujours laisser transparaître une émotion. C’est le message que j’adresse à mes élèves. J’appartiens à un groupe de danse de dix filles, ‘Elixir’ au sein de l’association "Evidence" à Garges. Je fais aussi la chorégraphie de certains artistes, dont Marika une chanteuse de zouk.

Avez-vous l’intention de mener une carrière musicale ?

Franchement cela ne fait pas partie de mes projets même si j’aime chanter. 

                                                                                        Ahmed Touré(05/07)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net