Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 11 Decembre
Saint Daniel
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Marie-Angèle Jandia

Marie-Angèle Jandia


Marie-Angèle Jandia, 33 ans, est Directrice Marketing de CEDA, une jeune société dynamique spécialisée dans la distribution de produits cosmétiques brésiliens. Née au Vauclin, en Martinique, elle a passé toute son enfance sur l’île avant de rejoindre Paris pour poursuivre ses études après son bac.

En quoi consistent vos fonctions au sein de la société CEDA ?

D’abord, je sélectionne les nouvelles lignes de produits. Puis, je définis et mets en place la stratégie de communication de nos marques, dans le but de développer leur mage et leur notoriété. Je suis également en charge de la mise en place des campagnes de communication : j’élabore l’ensemble du plan média.

Pouvez-vous nous retracer votre parcours professionnel ?

Je suis diplômée d’une école de commerce et d’une spécialisation en marketing. Mes premières expériences, je les ai faites au sein d’une société d’édition puis d’une fondation. Rien au départ ne me prédestinait à une carrière dans l’industrie de la cosmétique. Une rencontre va changer inévitablement mon orientation professionnelle. En effet, par relation interposée, j’ai rencontré l’un des fondateurs de CEDA qui m’a proposé de prendre la direction du département marketing-communication. J’ai répondu favorablement et sans aucune hésitation à cotte proposition. Je me suis toujours intéressée aux produits capillaires étant depuis toujours une très grande consommatrice. Pour moi la beauté d’une femme réside dans la beauté de ses cheveux.

Quels sont les produits capillaires dont vous êtes en charge ?

Nous avons lancé en GMS, voici plus de 2 ans, la gamme VITAHAJR du groupe brésilien Aroma Di Campo. Cette dernière a rencontré un vif succès auprès des consommatrices. Il faut dire que le Brésil de par sa population métissée est depuis longtemps sur le marché du cheveu frisé et crépu. Aujourd’hui, nous travaillons sur une gamme d’expertise professionnelle et plus haut de gamme NUNAAT des laboratoires M.CASSAB. C’est une gamme autant grand public que professionnelle spécialement conçue pour les cheveux frisés, bouclés et crépus. Cette gamme se décline en produits de soin et d’entretien du cheveux et en kits de défrisage aux plantes à la noix du Brésil.

Quelle est la particularité des produits NUNAAT ?

Ce sont des produits à base de concentrés d’extraits de plantes et de fruits de la nature brésilienne et de l’Amazonie. Ils sont fabriqués et conditionnés au Brésil par un laboratoire sérieux, M. Cassab, reconnu sur le marché brésilien pour la qualité de ses produits. Il s’agit de soins innovants non gras à base d’ingrédients doux, naturels, très hydratants et nourrissants.

On parle de plus en plus de “Beauté made in Brazil". Pouvez-vous nous en dire plus ?

La luxuriante végétation de l’Amazonie recèle de secrets de beauté et de soins légendaires pour une chevelure de déesse. Plantes, fleurs et fruits sont utilisés depuis des siècles à cet effet il y a au Brésil une tradition ancestrale de la beauté au naturelle. Les femmes puisent dans les précieuses richesses de la nature pour embellir leur chevelure et leur corps. Les Brésiliennes accordent une attention toute particulière à leur cheveu. Souvent longs et volumineux, les cheveux frisés, bouclés ou crépus ont besoin d’être hydratés intensément et régulièrement. Les produits “made in Brazil” très en vogue aujourd’hui sont encore peu développés en France.

Et la beauté noire et métissée au Brésil. Qu’en pensez-vous ?

Le Brésil a la plus grande population noire et métissée au monde (80 millions de personnes), et présente toute la gamme de métissage: du caboclo (métisse de Blanc et d’indien), au mulato (métisse de Noir et de Blanc), en passant par le cafuzo (métisse de Noir et d’Indien). Une cinquantaine d’adjectifs, en brésilien, désignent les différentes nuances de couleur de peau qui existent. Il est donc impossible d’évoquer la “beauté noire et métissée” sans parler du Brésil.

Quels sont les produits que vous comptez prochainement distribuer ?

Nous travaillons sur une nouvelle ligne de défrisage : des défrisants conditionneurs aux plantes et sans soude, une formule non agressive qui ne dessèche pas le cheveu. Comme un défrisage reste chimique nous souhaitons trouver un défrisage qui ne fragilise pas la fibre capillaire et qui dure plus longtemps.

                                                                                                         (12/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net