Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 23 Octobre
Saint Arnould
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Glawdys Epailly

Glawdys Epailly


Après un dur mois de préparation, répétitions, sport, formation verbale, essayages en tout genre, elles ont offert un spectacle vraiment à la hauteur, sur le thème de l’eau, sous toutes ses formes. Finalement, après des délibérations difficiles, le jury a élu Glawdys Epailly, reine de la Guyane pour une année. La chanteuse Tanya Saint-Val et Miss Togo 2006 ont participé à ce grand moment.

Commençons par les présentations. Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je suis une jeune Guyanaise de 20 ans. J’ai une soeur de 25 ans et un frère de 18 ans. Après l’obtention de mon baccalauréat littéraire spécialité arts plastiques, je suis partie faire des études sur Paris. J’ai ainsi obtenu en juin dernier un diplôme niveau BTS en décoration d’intérieur.

Quand on est une Miss on peut se poser de nombreuses questions. Vous posez-vous en effet des questions ou laissez vous venir les choses ?

En effet, je pense à énormément de choses, mais je reste malgré tout fixée sur mon objectif qui est de représenter au mieux les couleurs de mon département. Je m’interroge sur mon avenir et me demande jusqu’ou me mènera cette belle aventure et ce qu’elle changera dans ma vie.

L’image que vous nous renvoyez est-elle fidèle à votre personnalité ?

Je pense et j’espère que l’image que je renvoie est la plus fidèle à ma personnalité, même si elle tend à cacher une certaine timidité, elle est totalement représentative de ma joie de vivre.

Comment êtes-vous devenue candidate ? Qu’est ce qui vous a poussée à vous présenter ?

Je suis devenue candidate par envie, mais avant cela, j’avais participé à l’élection de ma commune : Montsinery-Tonnegrande, à l’issue de laquelle j’ai été élue première dauphine. Ensuite, c’est encouragé par mes proches, que j’ai décidé de franchir le pas. Et, j’ai par la même pu concrétiser un rêve de jeune fille.

Quels sont vos loisirs ?

Je suis danseuse à mes heures perdues. Je peins également de temps en temps. Je suis adepte de toutes les activités artistiques manuelles car j’aime créer des objets divers de décoration. De plus, je fais des sorties soit entre amis, ou en famille à la plage, en forêt, en commune et au cinéma. Par ailleurs, j’aime beaucoup lire des revues sur la psychologie.

Comment préparez-vous l’élection de Miss France ?

Je me prépare à cet événement en me consacrant à des activités sportives et je fais un travail sur moi-même afin de vaincre ma timidité.

Quel regard portez-vous sur vos prestations ?

Dans l’ensemble, je suis satisfaite de mes prestations, même si j’ai eu quelques petits ratés dus au stress, je suis tout de même fière d’être arrivée à ce stade. Consciente que c’est une chance qui ne se présente qu’une fois dans une vie, je ferai tout pour aller le plus loin possible.

A quelques jours de le prestation nationale de Poitiers, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Il me reste encore quelques jours pour commencer à stresser, donc pour l’instant je reste sereine tout en appréhendant un petit peu le départ. Le comité Miss Guyane est là pour me rassurer et m’épauler, de plus j’ai pris conseil auprès des miss précédentes, qui m’ont assuré qu’elles ont vécu une expérience inoubliable. Pour l’instant, c’est donc l’impatience qui prime.

Ressentez-vous une certaine pression ?

Pour le moment, je me mets la pression toute seule, car elle permet d’avancer et elle me motive pour donner le meilleur.

Craignez-vous d’échouer dans votre mission ?

Je crains effectivement d’échouer dans la tâche qui m’est incombée en tant qu’ambassadrice de la beauté guyanaise. Mais il ne faut pas oublier que la beauté est subjective, et le jury de Miss France en aura peut être une idée différente.

Etes-vous bien consciente de votre rôle d’ambassadrice ?

Je suis consciente d’avoir un rôle très important, car c’est la Guyane entière qui compte sur moi afin de représenter au mieux notre beau département aux mille trésors. C’est donc avec beaucoup de joie que je me consacre à cette tâche.

L’aventure va commencer ; pas de regrets ?

L’aventure a déjà commencé, et ce n’est que du bonheur, mais je suis consciente qu’il me reste encore énormément à découvrir et à vivre. Je n’ai aucun regret, d’ailleurs, il ne faut jamais regretter ce que l’on fait et toujours en tirer le positif. Cela fait partie de ma philosophie.

                                                                      Jean-Jacques Seymour (12/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net