Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 27 Mars
Saint Habib
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Livia Valade

Livia Valade


Restauratrice chevronnée dans la région de Saint Pierre, Mme Valade ne cesse d’accumuler les décorations et autres distinctions. Ses restaurants figurent dans les grands guides. Aujourd’hui elle vient de transférer le "Guérin" au marché de Saint Pierre.

Qu’en est-il de vos décorations ?

 J’ai eu le ”Crabe d’or” en 1989, le "Matnik Gastro” en 1991 le "Saint Lô”, concours gastronomique de la ville éponyme dans la Manche.
Etant d’origine indienne, je maîtrise aussi la cuisine des mes ancêtres. Cela m’a valu “le Mandja d’Or” à l’occasion de la commémoration de l’arrivée de nos premier parents à la Martinique. J’ai raflé le premier prix.

Vous avez un long passé dans la restauration, n’est-ce pas ?

En 1986, j’ai créé le restaurant “Le Central” à Saint-Pierre.
Ensuite, j’ai ouvert “Le Requin Bleu" au Prêcheur. Hélas, la tempête Lenny l’a emporté.
J’ai donc retroussé mes manches, suis repartie au combat et ouvert “Le Guérin“ à Fonds Corée. Lorsque la nouvelle municipalité conduite par Raphaël Martine a procédé à la rénovation du marché, un local m’a été proposé. J’en profite pour faire savoir à mes clients habituels de Fond Corée que je suis maintenant dans le nouveau marché.

Vous avez retrouvé la même clientèle ?

La clientèle a retrouvé les mêmes services, la même cuisine et surtout le même accueil mais… à moitié prix.

Mais vous a-t-elle suivie ici ?

Le gros problème est de communiquer sur notre nouvelle adresse !
Pendant les travaux, le maire avait  permis eux marchandes de s’installer provisoirement juste à côté. Une fois l’outil achevé, elles ont refusé d’y entrer !
Dans la rue, en effet, les automobilistes s’arrêtent pour leurs emplettes. Ils créent un embouteillage monstre, mais peu leur importe. Les uns et les autres trouvent leur compte !

Qu’en est-il de votre carte ?

Toujours aussi alléchante ! Entre  l’Assiette des Mornes avec son colombo de porc, son ragoût de boeuf ou son poulet boucané, il y a l‘Assiette du Pêcheur avec sa fricassée d’écrevisses pour laquelle j’ai eu le “ Matnik Castro “ en 1991, la fricassée de chatrou (pieuvre) ou le poisson grillé. Je propose également un plat du jour et un menu entant.

                                                                                       Joël  Sandot (11/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net