Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Samedi 18 Novembre
Sainte Aude
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Sylvia Priam

Sylvia Priam


 
Elle n’a pas la prétention de se dire styliste professionnelle. Avec plusieurs membres de sa famille, toutes couturières amateurs, Sylvia Priam a créé l’association "Femmes Créoles". Elles dessinent et réalisent des modèles inspirés de vêtements typiquement créoles.

Quels types de textiles travaillez-vous ?

Surtout le coton, la broderie anglaise en particulier. C’est le tissu qui convient le mieux à notre climat tropical. Et qui reflète le plus la tradition vestimentaire de chez nous. Cela dit, on s’adapte à la demande.

Vous avez eu l’occasion de vous produire en public ?

Nous avons commencé avec la ville de Schoelcher. Nous remercions Michel Athanase, responsable de l’Espace Culturel de l’Enclos qui nous a laissé présenter notre premier spectacle intitulé “Noël An Tan Lontan"
Dans les hôtels de la Martinique, nous avons animé des déjeuners dansants.
A l’occasion de la Journée de la Femme, le 8 Mars 2005, la mairie de Trinité nous a accueillies avec une manifestation intitulée “Arts Féminins”.
Il y a eu “Convergence” au Marigot, et la journée du créole en octobre.

Combien  de membres comporte l’association ?

Seize dont un homme, le vice-président Christian Melt. La couture n’est pas seulement une affaire de femmes !

Ce sont des mannequins professionnels qui défilent ?

Pas du tout, ce sont des jeunes membres de l’association qui se prêtent au jeu, même si ce n’est pas du tout leur métier. Elles viennent de toutes les communes de l’île, du nord au sud.

Quelle est votre activité professionnelle ?

J’étais secrétaire comptable, avant d’être au chômage.
J’ai suivi une formation d’agent de médiation. Ce ne sont pas les besoins qui manquent, mais le budget pour embaucher !
Les collèges notamment auraient besoin de nous pour apporter une écoute aux jeunes.
C’est une activité à laquelle j’ai été confrontée puisque j’ai travaillé dans le domaine social avec des jeunes en difficulté.
                                                                                   Joël Sandot (11/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net