Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Samedi 29 Avril
Saint Wilfrid
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Patricia Choux

Patricia Choux


Après avoir travaillé en tant qu’aide documentaliste, Patricia Choux est repartie en France parfaire sa formation. Ses passions sportives sont le football et l’équitation. Si elle ne les pratique plus aujourd’hui, elle n’en reste pas moins une fan de ces deux sports.

Vous avez toujours travaillé dans la documentation ?

Au retour de mes études, en effet j’ai travaillé comme aide documentaliste dans un collège de la Martinique. C’était dans le cadre du dispositif “Emploi- Jeunes” qui venait d’être mis en place par le gouvernement Jospin.
De là, je suis repartie en France. En parallèle avec mes études, je travaillais comme documentaliste. Maintenant, je prépare un Doctorat.

Quel est le thème de votre thèse ? 

Pour l’instant, je préfère tenir cette question secrète. La date de soutenance n’est d’ailleurs même pas encore fixée. Lorsque sera venu le moment, j’en dévoilerai la teneur mais pas pour l’instant.

Vous revenez au pays natal comment voyez-vous la Martinique ?

La Martinique est mon île chérie. Je la chéris du fond de mon coeur depuis ma plus tendre enfance. Cependant, à mon retour j’ai été un peu déçue par l’attitude de mes compatriotes.
Je trouve que mon pays est devenu trop commercial. Les relations humaines ont subi cette influence et c’est dommage !
Il y a comme un vide qui s’est installé en moi à cause de cela. Je suis très déçue par l’attitude des gens que j’ai côtoyés avant mon départ. Ce qui me déplaît le plus c’est l’attitude des Martiniquais envers les compatriotes. Cette jalousie, cette mesquinerie, ce côté envieux, je trouve çà nul.

Comment vous définissez-vous ?

J’ai un caractère bien trempé. Je sais ce que je veux. Par ailleurs, je suis une grande romantique.
Durant mon enfance, comme beaucoup de filles, je rêvais d’un bon mari et de fonder une famille mais au fil des années je me rends compte combien c’est difficile !

Vous êtes aussi une grande sportive, n’est-ce pas ?

Plus jeune, j’ai fait partie d’une équipe féminine de football et j’ai pratiqué l’équitation. Aujourd’hui, j’ai du arrêter mais ces deux sports me passionnent toujours. Je suis toujours avec beaucoup d’intérêt la coupe du monde de football ou toute autre manifestation, même si pour l’instant je me limite à mon petit sport matinal.

                                                                                       Joël Sandot (10/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net