Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mercredi 29 Mars
Sainte Gwladys
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Anaella Jandia

Anaella Jandia


Cinq candidates ont participé à la deuxième édition de l’élection Miss Balata-Abriba. Après les différents passages, c’est Anaella Jandia de la Cotonnière qui a été élue. Karine et Marie Louise ont terminé respectivement première et deuxième dauphine. Chacune a remporté plusieurs cadeaux pour ses prestations. Les autres candidates ont également été récompensées. Vanessa prix de la plus belle prestance, Dandara prix du plus beau sourire. Cette manifestation qui s’est déroulée sur le terrain de football de Matoury a connu un franc succès.

Née le 30 novembre 1990 à Cayenne, Anaella Jandia a quatre frères et une soeur. A 16 ans, elle mesure 1,70 m pour 56 kg et poursuit sa scolarité en 1ere  au lycée Félix Eboué, à Cayenne. Cette demoiselle aux yeux marrons, qui se présente comme "un délice chocolaté", s’affirme par ailleurs comme étant une fille généreuse, qui aime la cuisine, la coiffure, le volley-ball et s’amuser avec sa soeur et ses copines. Elle habite depuis plusieurs années dans le quartier de la Cotonnière Ouest, à Matoury, qu’elle a représenté début juillet, à l’occasion de la deuxième édition de Miss Balata Abriba organisée par l’association "Pour l’Avenir Harmonieux de Balata Abriba” (APAHBA).  C’est la première fois qu’elle participait à une manifestation de ce genre. Cette décision a été encouragée par sa famille et ses proches copines. Une première expérience très fructueuse puisque Anaella Jandia a été élue Miss Balata Abriba 2006 pour une année devant les quatre autres candidates (Karine, Marie-Louise, Dandara et Vanessa). La nouvelle reine de beauté y a pris goût et veut aller encore plus loin dans cette aventure pour redorer l’image de son quartier.

16 ans, n’est-ce pas un peu trop jeune pour participer à ce genre de manifestation où l’on est obligé de s’exposer ?

Non ! Pour moi, 16 ans c’est la maturité, qu’elle soit physique ou mentale. Mes parents étaient d’accord et ils m’ont soutenue du début à la fin. J’ai suivi une préparation physique et morale avec l’aide de ma mère et de ma soeur. J’ai aussi eu le soutien des membres de l’association. Ma mère me conseillait pour mes tenues, m’encourageait à participer à ce concours d’élégance... Elle m’a été d’un très grand réconfort.

Qu’est-ce qui était le plus difficile pour vous ?

Le plus difficile était de garder le sourire alors que j’étais un peu paniquée. Il y avait beaucoup de monde et cela se faisait dans un lieu un peu particulier le terrain de football de Balata Abriba. Cela m’a un peu perturbée au début mais, au fil des passages, j’ai pu trouver mon rythme et c’était superbe.

Le fait que la manifestation ait été organisée sur un terrain de football ne vous a pas gênée dans votre démarche ?

Non au contraire, c’était magnifique. L’association a fait un merveilleux travail avec toute l’organisation qui entourait cette élection. Tout était disposé de manière précise, ce qui a permis le bon déroulement de la soirée.

Vous êtes une fille sportive ou du genre école/auto/dodo ?

Je suis une fille sportive car j’adore le sport. Je pense qu’il faut prendre soin de son corps pour des raisons de santé, mais aussi pour son bien-être personnel.

Et le plus facile ?

Le plus facile était le passage en tenue de soirée car, d’une part, c’était le dernier et, d’autre part, la chorégraphie avait été préparée par Nadia, la présidente de l’association, sur une musique des Pussycat Dolls. Elle était géniale et nous a toutes mise en valeur. Je crois que les filles ont apprécié. Puis, il y avait tous mes proches qui me regardaient et cela ma confortée dans ma démarche.

Est-ce que le résultat final correspond parfaitement à vos ambitions de départ ?

Oui, car j’espérais secrètement être élue Miss. Toutefois, je ne le montrais pas car je ne voulais pas être déçue.

N’aviez-vous pas peur de défiler devant autant de personnes ?

Un petit peu car j’ai l’habitude de danser sur des scènes, mais là c’était différent. Je devais défiler et ce n’est pas la même chose.

Les gens vous ont fait-ils des remarques particulières ?

On m’a beaucoup encouragée avant l’élection et on me disait que je remplissais toutes les conditions pour devenir Miss. Au départ, je n’y croyais pas trop, mais le résultat m’a fait croire que j’avais les potentialités nécessaires.

 Vous considérez-vous comme une belle fille ?

Oui, comme tout le monde. Toutes les femmes sont belles et, comme on le dit à l’association, "La beauté se trouve en toute femme, nous vous aiderons à la développer". Je trouve que cette phrase est censée et suscite la réflexion.

Quels sont vos traits de caractère ?

Je suis un peu autoritaire, mais très sociable et confiante avec les autres. Je me lie facilement d’amitié et je fais mon possible pour aider les autres dans la mesure du possible.

Quelles sont vos passions ?

J’aime la danse, la coiffure, le volley-ball et faire des pâtisseries. C’est mon péché mignon.

Envisagiez-vous de gagner ce concours de beauté ou ce fut une vraie surprise ?

J’espérais gagner ou au moins être dauphine mais je suis heureuse d’avoir été élue Miss Balata Abriba 2006. J’étais super heureuse et j’avais envie de pleurer de bonheur quand le représentant du jury a cité mon nom, mais je me suis retenue car sinon j’aurais fait pleurer toutes les autres filles. J’ai remercié tous le monde et plus précisément ma mère pour son soutien et tout son amour et pour m’avoir aidée pendant toute la période précédant l’élection.

Comment était l’ambiance avec les autres candidates ?

C’était géniale, une franche camaraderie. Il n’y avait aucune rivalité entre nous ;  seul l’amusement était de mise. Nous avons bien rigolé toutes ensemble et avons échangé nos coordonnées. 

Si vous aviez été dans le jury, pour qui auriez- vous voté ?

Moi j’aurais élue la 2e   Dauphine, je trouve qu’elle a des allures de Miss. Elle est grande, belle et super gentille.

Etre la plus jeune Miss de Guyane cela représente quoi pour vous ?

Je suis très fière car par moi c’est tout le quartier de Balata Abriba qui est mis en avant. J’espère que je pourrai montrer un nouveau visage de mon quartier. J’ai envie d’aller plus loin pour moi, pour mon quartier et ma famille.

Comment allez-vous vivre votre année de règne dans la cité ?

Je vais tout d’abord participer à toutes les manifestations organisées par l’APAHBA et ensuite je répondrai aux questions des autres filles sur l’avant élection. J’espère être un modèle pour les jeunes filles de mon quartier.

Envisagez-vous de participer à d’autres concours d’élégance ?

Oui, pourquoi pas ? Ainsi, je pourrais montrer que dans mon quartier il y a de jolies filles et qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on dit.
Evoluant dans le domaine de la danse depuis mon plus jeune âge, j’ai l’habitude d’allier loisirs et études donc ce ne sera pas un problème pour moi de faire mes devoirs de Miss et mes devoirs d’école.

Parlez-nous un peu de votre quartier, qu’est-ce qui se passe là-bas pour les jeunes ?

C’est un très bon quartier malgré ce que pensent les autres. Les jeunes n’ont pas beaucoup d’activité pour l’après-midi mais ils essayent de faire de leur mieux pour remplir leur journée. Il faudrait créer davantage de lieux réservés aux jeunes avec du multimédia. Mais les sorties de l’APAHBA sont déjà des actions qui permettent aux jeunes de sortir du quartier et de découvrir d’autres environnements.

Que pensez-vous du travail effectué par l’APAHBA dans le quartier Balata-Abriba ?

Ils sont vraiment supers et mènent des actions permettant aux jeunes de se divertir. L’association est un plus pour notre quartier et j’espère que les membres vont continuer sur cette lancée. La Présidente Nadia Léal nous a beaucoup épaulées avant l’élection et nous a soutenues pendant toute la durée de la manifestation.

Qu’est-ce que vous avez gagné comme cadeaux, vous êtes contente ?

J’ai gagné une boite à bijoux, une imprimante photocopieur scanner, un appareil photo numérique, un porte cd, divers bons de soins de beauté et de coiffure, un parfum, une parure. Je suis super contente.

Vos projets personnel et professionnel ?
Je voudrais réussir mon bac de Français pour avoir une excellente base pour mon futur travail et je voudrais aussi percer dans le domaine de la danse et de la beauté. Mais qui sait ce que nous réserve le futur.

                                                                               Frantz Montoban (09/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net