Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 20 Juillet
Sainte Marina
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Nathalie Renciot

nathalie renciot


Quoique n’étant pas membre du Conseil d’administration de l’AMPATP, Nathalie Renciot prête son concours bénévolement depuis 1998. Aide-comptable de profession, elle y apporte son aide au secrétariat et à l’administration de cette association de Rivière-Pilote.

Qu’est-ce qui vous pousse à aider cette association ?

L’AMPATP (Association Martiniquaise de Promotion des Arts et Traditions Populaires) est présidée par le sociologue Louis-Félix Ozier Lafontaine pour qui j’ai une certaine admiration. C’est une petite association. Par ailleurs je connais M. Ozier Lafontaine pour être sa collaboratrice dans une autre association dont il n’est pas président, mais directeur.

Quels sont vos centres d’intérêt ?

J’aime beaucoup les enfants et je ferais tout pour leur venir en aide. J’apprécie aussi les animaux, en particulier les chiens et les chevaux. Enfants, j’ai fait de l’équitation et nous avions, à la maison, deux chevaux. Il ne m’en reste plus qu’un aujourd’hui.

Quel est votre plus grand rêve ?

Pour l’instant, ce serait de trouver une véritable stabilité professionnelle. Cela passe par un approfondissement de mes qualifications. Je rêve aussi d’être maman, d’avoir au moins un enfant, mais je ne veux pas avoir d’enfant dans n’importe quelles conditions. Pour être maman, il faut d’abord trouver un partenaire suffisamment sérieux pour  fonder un véritable foyer, pas faire des enfants pour satisfaire un simple désir de maternité.

Quelle est votre vision des hommes antillais ?

Très infantiles. En particulier ceux de ma génération. J’ai l’impression de voir des chasseurs faisant une collection de gibier !

Et les femmes...

Elles se livrent entre elles à une véritable compétition. Elles sont très provocatrices. J’ai aussi l’impression que la femme de chez nous ne sait pas faire la différence entre la tenue de ville, la tenue de soirée, la tenue de plage etc.
Partout je les vois habillées avec des tenues provocantes qui sont parfois bien loin de les mettre en valeur !
                                                                                     Joël Sandot (08/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net