Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 21 Septembre
Saint Matthieu
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Vanessa Cupidon

Vanessa Cupidon


Vanessa Cupidon est canadienne d’origine haïtienne. Elle est née et vit à Montréal. Elle est titulaire d’un baccalauréat en communication sociale et a entamé un certificat en gestion de marketing à H.E.C (Hautes études commerciales) à Montréal. Mme cupidon est chargée de projets, poste qui prend en compte, les communications et les évènements spéciaux à la chambre de commerce de St Laurent, en banlieue de Montréal.

Pouvez-vous nous présenter la chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent ?

La chambre de commerce regroupe environ sept cents personnalités des affaires, principalement des entreprises de Saint-Laurent. Il y a différentes activités de support aux entreprises. Le but c’est de rassembler des personnes et les informer sur ce qui se fait à Saint-Laurent et défendre les intérêts des entreprises évoluant sur son territoire. Nos activités concernent surtout le réseautage où chacun peut échanger et élargir son réseau d’affaires. Les activités de réseautage sont principalement des déjeuners- causeries, petits déjeuners, les 5 à 7, tournois de golf, casino des affaires ainsi que le gala annuel qui souligne les efforts des P.M.E. de Saint Laurent, cartierville et Mont-royal. Ensuite, il y a d’autres projets au cours de l’année qui se greffent à toutes nos activités.

Quels sont les contours de votre fonction ?

L’organisme dont je gère le dossier est Info-Crime Montréal. C’est un organisme à but non lucratif pour lequel nous faisons le secrétariat et l’organisation d’événements. Je suis officiellement chargée de ce dossier. Cet organisme a pour mission d’encourager les citoyens à lutter contre le crime en communiquant de façon anonyme au 393-1133 des informations sur les activités criminelles ; ce qui aide à faire avancer certaines enquêtes. Je m’occupe en général de tout ce qui est préparatif d’événements, le secrétariat, les rencontres, les conseils d’administration, les communications, lorsqu’il y en a pour cet organisme. Pour le reste je supporte la Chambre de commerce dans toutes ses activités.

De façon globale quel est le poids économique de Saint- Laurent dans l’économie montréalaise ?

Je pense que nous sommes la deuxième chambre la plus influente. Car au niveau des industries, St-Laurent s’étend sur un vaste territoire, qui a énormément de potentiel. Des entreprises connues mondialement ont des entrepôts et des bureaux ici. Notre renommée ne se limite pas seulement à Montréal, mais s’étend à travers le monde.

Avez-vous des partenariats à l’extérieur avec d’autres chambres de commerce et d’industrie ?

Ce ne sont pas véritablement des partenariats fixes, mais surtout des déjeuners- causeries, des conférences avec des chambres de commerce extérieures à Saint Laurent. Ces chambres viennent présenter les opportunités d’affaires et les potentialités existant dans les pays où elles sont implantées.

Quelle est la part des immigrants dans les activités économiques de Saint-Laurent et la place des femmes dans tout cela ?

Saint Laurent est un arrondissement multiethnique ; c’est aussi cela sa force. Nous travaillons beaucoup avec les organismes et autres structures multiethniques. La direction développe des ouvertures vers les communautés culturelles dont des femmes, tout en donnant la chance à toutes les entreprises. Lors de notre gala annuel, l’entreprise qui a remporté le prix le plus prestigieux est dirigée par des immigrants partis de rien qui ont monté une entreprise remarquable, "Édicible”. Il y a aussi d’autres entreprises qui sont, en soi, un mélange de culture à Saint-Laurent et qui ont réussi à intégrer plusieurs nationalités, je pense à Dépotium qui est aussi dirigée par un immigrant.

Comment vous sentez-vous personnellement dons cette structure ?

Nous sommes très proches des gens et des entreprises. Il y a beaucoup d’échanges et de dialogue entre personnes de différents milieux. C’est enrichissant. Et le fait d’avoir une équipe moyenne nous donne le temps d’explorer vraiment ce qu’on fait. Je suis dans la communication, mais je touche à tout et c’est un plus.

Quelles sont vos distractions ?

Un peu de sport l’été, les balades, voyager quand j’en ai le temps, et faire du camping (rires). 

                                                                                     Jacques Bilé (07/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net