Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 21 Aout
Saint Christophe
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Nicaise Letard

Nicaise Letard


 
C ‘est pour promouvoir le Tourisme en Guyane que Nicaise Létard a participé au Salon du Tourisme de la Martinique en mars. Chargée de mission, responsable du service "Promotion régionale” au Comité du Tourisme de la Guyane, il lui appartient de développer cette activité dans son pays.


Des précisions sur votre rôle ?

 Il s’agit de développer des actions de promotion sur les marchés régionaux. J’entends par là, ceux des pays voisins que sont les Antilles, le Brésil, le Surinam et sur le marché intérieur de la Guyane.

Quels sont les atouts touristiques de la Guyane ?

D’un point de vue culturel tout d’abord, la Guyane est certainement le département français d’Amérique le plus cosmopolite. Habitée depuis des milliers d’années, elle n’en finit pas de surprendre ses visiteurs par la conservation des traces de son passé depuis la période pré colombienne jusqu’aux vestiges du bagne.
Alliant tradition et modernité, la Guyane, il ne faut pas l’oublier accueille sur son sol la base spatiale de Kourou.
Plusieurs musées, sites et monuments, la célèbre Place des Palmistes, le pénitencier, l’ancienne préfecture (bâtiment ayant appartenu aux Jésuites avant la Révolution), le Fort Diamant (classé monument historique sont là quelques attraits de la capitale, Cayenne.
Situées au large de la ville de Kourou, les trois îles du Salut témoignent elles aussi de la présence du bagne dans un passé pas si lointain. Le dernier bagnard été libéré en 1954.
Des vestiges archéologiques et l’artisanat des différentes ethnies qui peuplent la Guyane ont, eux aussi, des éléments recherchés par les visiteurs.
La faune et la flore attirent un tourisme sensible à l’écologie et à la protection de l’environnement.

Vous vous êtes beaucoup intéressée  à l’île d’Haïti, n’est-ce pas ?

Mon mémoire de DEA portait sur  la Révolution haïtienne vue du côté français et du côté américain. Je me suis rendue compte que les choses étaient très alambiquées beaucoup moins tranchées qu’on ne pourrait le croire. Les intérêts économiques qui primaient venaient d’un côté comme de l’autre.

Qu’est-ce qui vous motive à mieux faire connaître la Guyane ?

 C’est un véritable cri du coeur ! Je suis convaincue de ce que je fais et c’est une émotion que je transcris. La Guyane mérite d’être connu Elle se vit plus qu’elle ne se raconte.Je me sens très à l’aise dans les salons comme celui-ci.
Je suis une femme de coeur aussi cette mission, je la conduis d’abord avec mon coeur. Si je ne vends pas la Guyane ave mon coeur, je crois que je ne la  vendrais pas bien. 

                                                                                        Joël Sandot (07/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net