Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 26 Mars
Sainte Larissa
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Marie-Claude Bellance

Marie-Claude Bellance

Responsable de l’antenne Canada du Comité martiniquais du tourisme, Marie-Claude Bellance est chargée de faire connaître la Martinique au Canada. Elle dévoile à Amina sa stratégie pour réussir cette mission.

Quels sont les objectifs du Comité ?

Il s’agit du développement du tourisme martiniquais auprès des Canadiens, mais surtout du marché québécois. C’est un marché porteur du fait de la langue. Il s’agit essentiellement de faire la promotion de la Martinique au Canada ; nous nous occupons aussi de la formation d’agents de voyages.

Quels sont les chiffres (en 2003-2004) du nombre de Canadiens pour la destination Martinique ?

Je dirais que les chiffres ne sont pas encore suffisants de notre point de vue. Le nombre de vols directs vers la Martinique est un handicap. Il y a entre neuf et dix mille touristes chaque année. Ceux qu’on peut compter. Etant entendu que certains passent par la Guadeloupe pour rejoindre la Martinique ou viennent par bateau.

Quelles sont les périodes préférées des Canadiens pour visiter votre pays, et que recherchent-ils en général ?

Je dirais malheureusement car au Canada la Martinique est surtout demandée du 21 décembre à la fin mars ; il y a aussi beaucoup d’allers et retours d’étudiants martiniquais faisant leurs études au Canada. Notre problème reste un problème de sièges d’avion. Il y en a très peu à partir de Montréal malgré tout, de plus en plus, certains Canadien choisissent l’été pour visiter la Martinique avec leurs enfants ; ils ont remarqué que c’est une destination qui n’est pas chère en été du point de vue forfaits hôteliers.

Quels sont les commentaires des touristes canadiens à leur retour de Martinique ?

Les commentaires sont positifs jusqu’à présent, voire élogieux. Le touriste québécois se sent chez lui en Martinique car on y parle sa langue ; il y a beaucoup de points communs entre les deux pays du point de vue politique et historique. C’est la même joie de vivre. C’est très rare d’entendre quelque chose de négatif sur la Martinique.

Quels sont les principaux attraits touristiques de la Martinique, selon vous ?

La Martinique est une petite île très diversifiée en termes de paysages ; dans le nord , il y a une Martinique verte, tropicale avec des chutes d’eaux, des montagnes ,des forêts tropicales extraordinaires où on peut faire de magnifiques randonnées pédestres. Le sud de l’île contraste d’avec cela. Il est plus sec, plus “villégiature”, il y du sable blanc, etc... Deux Martinique dans une seule île. La population y est très chaleureuse, accueillante.

Mais encore...

La gastronomie de la Martinique est réputée mondialement. C’est une cuisine créole et française avec des touches indiennes car, comme vous le savez les Indiens sont venus chez nous à l’abolition de l’esclavage. Nous avons beaucoup d’atouts pour plaire au monde entier; on peut aussi boire de l’eau du robinet sans danger ainsi que l’eau en bouteille. Nous avons beaucoup de sources et l’eau est sécuritaire.
Nous avons également des infrastructures sanitaires  avec des normes internationales. C’est un pays moderne ; n’oubliez tout de même pas que la Martinique c’est aussi la France je dirais la France des tropiques. On y retrouve tous les grands magasins de la métropole (Galeries Lafayette, Auchan, Monoprix, etc.).

Vantez-vous aussi les potentialités culturelles de l’île et les grands symboles ?

Effectivement ! Aimé Césaire, Chamoiseau, Joséphine l’Impératrice... N’oublions pas le rhum martiniquais d’origine contrôlée. C’est un grand symbole. Il faut que les Canadiens découvrent tout cela. L’avantage d’aller en Martinique c’est que le touriste ne reste pas à l’hôtel pour le farniente — qui existe aussi — mais va au contact de la population qui est chaleureuse ; il visite les  villes et participe aux différents festivals reconnus mondialement.

Qu’appelle-t-on tourisme vert ?

Le tourisme vert c’est toute la partie découverte du nord de la Martinique, ce sont les randonnées à travers les forêts ; il y a aussi une gastronomie exceptionnelle, originale des jardins botaniques, les ombrages, un véritable jardin nature, une merveille de l’île.
Monter au sommet du mont Pelé et découvrir un paysage extraordinaire, c’est cela aussi mon pays. Les Gorges de la falaise... Bref le tourisme vert est incontournable.

Un mot sur l’hébergement ?

En Martinique, nous avons des hôtels pour toutes les bourses. Cela va du quatre étoiles des grands groupes hôteliers aux gîtes de France (des petits logements chez l’habitant) ; il y a aussi des petits meublés pour touristes, appartements genre “condominium " loués à la semaine ou au mois. Bref, la Martinique appelle les Canadiens.
                                                                                      Jacques Bilé (06/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net