Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mardi 21 Novembre
Saint Ernest
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Marlène Defoi

Marlène Defoi

La guitare est sa passion ! Martine Defoi enseigne cette discipline chez elle, dans un centre culturel et dans plusieurs écoles de la Martinique. Elle donne aussi des cours de flûte. Au Centre Culturel de Basse-Gondeau au Lamentin, elle a à peu près une quarantaine d’élèves. Noëllie sa fille de 13 ans et son élève, marche sur ses pas.

Avez-vous déjà donné des concerts ?

Avec quelques-uns de mes jeunes élèves, je joue dans les hôpitaux, maisons de retraite et hospices à l’occasion des fêtes de Noël, de la fête des mères ou des pères. etc…
De même, dans le cadre de la quinzaine de l’école laïque, la Fédération des Oeuvres Laïques organise chaque année une manifestation intitulée "1000 voix juvéniles”. Mes élèves y ont participé également puisque certains d’entre eux chantent.

Avez-vous toujours été musicienne ?

Au départ, lorsque j’étais toute jeune, j’ai appris la flûte à l’école. J’en ai fait durant 2 ans, de la 6e  à la 4e. Déjà mes profs sentaient en moi des dispositions pour cet art.
Evidemment, comme tous les jeunes dans ma situation, je rêvais d’en faire mon métier. Et bien évidemment, j’ai envie de dire “classiquement”, mes parents s’y opposaient !
Pour avoir la paix ou pour leur faire plaisir, j’ai donc suivi une formation en secrétariat. J’ai même travaillé cinq ans dans une entreprise de gestion axée sur une clientèle du bâtiment. Elle a fermé entre-temps.
Je me suis retrouvée au chômage et c’est pendant cette période que j’ai découvert vraiment la musique.
Je dois cela à Ralph Perroni. C’est lui qui ma donné le goût de jouer en public dans le cadre de rencontres avec d’autres guitaristes. C’est encore lui qui ma incitée à donner des cours.
J’ai commencé par la flûte à bec puis je suis passée à la guitare.
Depuis trois ans mes élèves participent au concours de la "Clé d’or”. C’est intéressant et stimulant pour ces jeunes. Seulement je regrette que ce ne soient pratiquement que les miens qui se présentent ! Il y a pourtant bien d’autres écoles à la Martinique. La plupart des membres du jury viennent spécialement de l’extérieur pour cela. Ce serait beaucoup plus motivant de se confronter à d’autres jeunes de leur âge venant d’autres écoles.
De même le Centre martiniquais d’Action culturelle organise une année sur deux le festival de la guitare. Dans ce cadre, il y a des stages de guitare et mes élèves sont encore les seuls pratiquement

Comment se passe le concours de la "Clé d’Or" ?

Il y a 7 niveaux avec une clé d’or par niveau.
Mes élèves sont parfois déçus lorsqu’ils ont bien travaillé et n’ont pas obtenu de clé d’or mais, désolé, tout le monde ne peut pas être champion !

Assiste-t-on à un renouveau de la guitare ?

Depuis quelque temps, en effet, elle s’introduit de plus en plus dans les nouveaux morceaux. C’est surtout la guitare électro-acoustique qui a le vent en poupe. Il s’agit d’une guitare acoustique qui peut se jouer sans électricité mais possède une commande électrique qui permet d’amplifier le son.

Des projets ?

Consolider mon groupe de jeunes guitaristes. Il se nomme Madeevaï.

La musique vous laisse-t-elle le temps pour des loisirs ?

J’aime beaucoup la photo. Je fais surtout des portraits et des photos de famille mais je fais aussi des photos des différentes manifestations auxquelles mes élèves participent.
Pour m’amuser je réalise des montages, des calendriers avec des photos incluses, des cartes postales.
J’ai une autre passion qui ne vous surprendra pas, je collectionne les guitares miniatures. J’en ai en bois, en porcelaine et en cristal.

Vendez-vous vos cartes postales ?

Non, je les réalise surtout pour mon plaisir, comme passe-temps donc je ne les vends pas, je les offre à ma famille en fin d’année ou pour les anniversaires. A part la photo, j’aime bien la danse traditionnelle et la danse moderne. J’ai fait un tout petit peu de karaté, juste pour me maintenir en forme mais je n’ai pas poursuivi. De même pour me détendre et pour pratiquer un sport, je joue au tennis mais je n’ai ni la prétention ni le désir de devenir championne !

Vous avez une fille. Elle s’intéresse aussi à la musique ?

Oui, Noëllie ma fille a 13 ans et c’est mon élève de flûte et de guitare également. Je suis tout heureuse de la savoir intéressée par mon art. Je ne la force pas, elle vient librement aux cours individuels que je lui donne à la maison.

Y a-t-il des jeunes talents à la Martinique ?

Enormément ! Que ce soit en chant, en guitare  ou en flûte. 

                                                                                      Joël Sandot (06/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net