Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Vendredi 31 Mars
Saint Benjamin
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Sylvie Balthazar

Sylvie Balthazar

    "Le fitness en feu" a connu un franc succès pour sa première édition. Sylvie Balthazar et son équipe envisagent de renouveler l’opération qui a permis à un grand nombre de s’informer sur les bienfaits d’une activité sportive.
L’association Culturelle Ibis Guyane présidée par Marc Piat (éducateur sportif) depuis le 12 mars 2004 est composée de cinq personnes âgées de moins de 40 ans. Parmi elles, Sylvie Balthazar une Cayennaise de 37 ans qui a découvert l’existence de la structure à la fin de l’année dernière. Assistante administrative dans un centre de formation, ses journées sont chargées et se terminent systématiquement, par une petite heure de fitness, “rien que pour le plaisir avant de tomber dans les bras de Johan mon adorable petit garçon de 10 ans”, précise t-elle.
Depuis son adhésion en novembre 2005, elle est devenue une pièce maîtresse pour l’association: réalisation d’affiches, montage de dossiers, échanges téléphoniques... C’est également elle avec une toute petite équipe qui a coordonné, en collaboration avec le président, la dernière grosse manifestation organisée à la mi-mars au palais régional omnisport Georges Théolade à Matoury. “Fitness en feu” a réuni plus de 300 personnes dont 260 femmes venues de différentes communes de Guyane.

Quelle est votre vision du monde associatif ?

C’est pouvoir donner de son temps en réalisant ses idées et ses rêves avec passion. Utiliser son expérience professionnelle au profit d’autrui et cela bénévolement.

Est-ce la première fois que vous adhérez à une association, si oui, pourquoi seulement maintenant ?

Autrefois je n’étais pas intéressée par la vie associative. Alors pourquoi aujourd’hui ?
Je peux vous avouer qu’avant d’intégrer l’équipe, j’ai beaucoup observé, écouté avant toute implication.
Après plusieurs mois d’observation, j’ai fini par solliciter mon adhésion, car les membres ont su attiser ma curiosité. Ce sont des gens dynamiques qui ont véritablement envie de faire quelque chose pour la Guyane, notamment dans le domaine sportif et culturel. J’ai été convaincue par les différents projets que l’association souhaitait mettre en place. A mon arrivée dans l’association, les membres m’ont accueillie avec beaucoup de gentillesse. Ma motivation, mon professionnalisme ont été appréciés car j’ai pu apporter de nouvelles idées, participer au développement de l’association sans rien attendre.

Quelles sont les qualités d’une bonne secrétaire d’association ?

Motivation, organisation, passion, dynamisme, et créativité, sont à mon avis, les premières qualités d’une bonne secrétaire d’association. Je ne recherche aucune gloire, j’utilise juste mes compétences professionnelles au profit de l’association car dans ma vie professionnelle je suis assistante administrative.

A la mi-mars, vous avez organisé une grande journée sportive, quel était le thème et qui pouvait participer à cette manifestation ?

"Fitness en Feu” est une manifestation sportive et culturelle qui se déroule lors d’une journée en plein air ou sur un site fermé et agréable.
Lors de cette journée, les participants ont pu découvrir ou redécouvrir la pratique du sport en salle. A travers les différents thèmes de conférences, ils ont été sensibilisés à la pratique d’un sport et l’importance de l’équilibre alimentaire dans notre vie. "Fitness en Feu “ est une journée de détente et de bien-être. Cette manifestation a été organisée dans le cadre de la journée de la femme et nous avons pu réunir plus de trois cent personnes au PROGT. A notre plus grande satisfaction, le public s’est déplacé en grand nombre pour participer à cette grande première qui a connu un franc succès.

Pourquoi faire cette manifestation juste après le carnaval où les gens se sont déjà bien dépensés dans les dancings ?

Mais pourquoi pas ? Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de la journée de la femme. Nous ne pouvions rassembler tout le monde un mercredi, alors le dimanche 12 mars était la date la plus appropriée. D’ailleurs, nous avons délocalisé les machines dans une salle de spectacle comme le PROGT où les vestiaires, les douches, le parking et espace ont offert un confort de plus à nos participants.

Pouvez-vous nous parler des points forts de la journée du 12mars ?

Tout d’abord il y a eu l’accueil des participants autour d’une collation (viennoiseries, eau et jus de fruits), puis la présentation des équipes et ensuite le début des activités (Aérobics, Steps, Biking, Salsa, Hi lo impact). Le déjeuner s’est très bien passé (salade de riz poulet grillé et fruits au sirop) sans oublier que les participants pouvaient se désaltérer pendant toute la journée. Nous avons également organisé des conférences-débat : la pratique d’un sport demande une grande vigilance pour éviter les blessures, les médecins sportifs sont indiqués pour répondre aux différentes questions. Les gens sont venus en groupes d’amis, en famille et même en couple.
La joie se lisait sur leur visage, il faut dire que nous avions un public formidable.., merci à eux. Lors du tirage de la tombola nous avons fait également des heureux.

Cette année, vous avez voulu mettre en exergue la salsa, ce choix a été fait pour le rythme de la musique ou pour rendre hommage à une communauté ?

Avant tout pour le rythme, la salsa fait partie du fitness au même titre que le thaï bo qui vient de la boxe thaï ou du biking qui vient du cyclisme... Permettre aux participants de passer une journée très agréable de plaisir et de bien-être, rencontrer des amis et des parents, donner le goût d’une activité sportive et oublier le stress de la semaine étaient les principaux objectifs de l’association.

Pourquoi cette journée n’était-elle pas gratuite, cela aurait drainé plus de personnes ?

Bonne question, très peu de partenaires nous ont encouragés, ce qui ne nous a pas permis de couvrir la totalité des frais... Néanmoins, nous remercions tous ceux qui nous ont accompagnés pour cette première édition. Il s’agit entre autres du Conseil régional, Guyane Fitness pour l’équipement sportif (steps, biking), Evian, Ecomax, le Baba au rhum pour les viennoiseries, Espace com et IS2M qui ont bien voulu nous accorder leur confiance.
Je remercie tous les participants présents lors de cette manifestation, sans oublier l’équipe composée de moniteurs, de toutes les personnes qui nous ont aidés et aussi les techniciens qui n’ont pas ménagé leurs efforts.

Pensez-vous que ce genre de manifestation pourrait inciter les gens à s’inscrire dans les centres agréés ?

Peut être bien, mais nous devons rester sur notre objectif: pratiquer une activité sportive de son choix, découvrir ou redécouvrir le sport.

Quels conseils pouvez-vous donner à ceux qui ne font pas de sport ?

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours pratiqué un sport. A certaines périodes de ma vie, j’ai également arrêté d’en faire. Mon premier conseil aujourd’hui: associer le sport à la vie de tous les jours vous enlèvera le stress. Ensuite ne choisissez pas une activité sportive trop lourde pour vous, mais surtout adaptée à votre rythme c’est important. Et pour finir, c’est inutile d’agresser son corps. Nous travaillons aussi sur d’autres projets dont une journée spécifique pour les enfants. Je ne vous en dirais pas plus pour le moment c’est une surprise... Alors restez à l’écoute.

                                                                                Frantz Montoban (05/06)

            retour


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net