Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 27 Mars
Saint Habib
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

 La Réunion


Saint-Philippe





 Armoiries


Le volcan parce qu'une très grande partie du massif se situe sur le territoire communal. Les vagues et le gentil dauphin évoquent la vocation maritime de Saint-Philippe.
Le tressage sur fond vert souligne l'artisanat privilégié du vacoa, dans son cadre forestier, industrie touristique à part entière, qui s'est considérablement développée ces dernières années.


  Histoire


Ses premier habitants s’y sont installés vers 1750 et Saint-Philippe est d’abord la limite extrême du quartier de Saint-Joseph créé en 1785.
Elle devient commune en 1830. Elle est la seule de l’île dont la création de la commune à précédé celle de la paroisse ( en 1836).
A la fin du XVIIIe siècle, le botaniste Joseph Hubert y lance la culture des épices, muscade, girofle… denrées rares et chères que l’on ne trouve alors qu’aux Moluques. En 1968, la traversée de Grand-Brûlé est enfin asphaltée, achevant le tour de l’île. Ce bitume sera plus d’une fois mis à mal par le volcan. Les coulées volcaniques de 1986 ont détruit 8 maisons et des centaines d’hectares de forêts et de cultures.
 Elles ont même augmenté la surface de l’île d’une vingtaine d’hectares.


  Géographie

La commune de Saint-Philippe (4 904 habitants en 1999,
15 413ha entre océan et volcan) occupe toute la partie Sud de l’île et une grande partie du massif volcanique.
La partie montagneuse et les contreforts de moindre altitude sont colonisés par une forêt primaire bien conservée.

Saint-Philippe


  Sites

LE JARDIN DES PARFUMS ET DES ÉPICES
Cette visite est incontournable pour qui veut bien connaître La Réunion d’autrefois dans sa vie de tous les jours.
Le long de sentiers très bien entretenus, un guide conduit le touriste à la rencontre de toutes les plantes à parfum et de toutes les épices qui ont été en vogue dans l’île.


La forêt de Mare-Longue

LA FORÊT DE MARE LONGUE
Toutes les espèces indigènes caractéristiques de l'ancienne forêt humide originelle y sont représentées et répertoriées.
De nombreux troncs portent des affiches explicatives qui permettent aux visiteurs de s'y retrouver.


LE CAP MÉCHANT
Le Cap Méchant, ainsi dénommé en raison de la houle qui bat en falaise, est un des panoramas les plus caractéristiques de la côte sauvage du Sud.


LE PUITS ARABE DE TAKAMAKA
Creusé au XIXe siècle par l'administration coloniale, sous les recommandations du botaniste Joseph Hubert.
Puits à gradins comme on en trouve en Arabie, 15m de long, 42 marches de pierre, c'est l'un des plus beaux du genre.



  Fêtes


AOÛT : Fête du vacoa 
à cette occasion sont organisés des concours culinaires à partir des produits du terroir, vacoa mais aussi poisson et palmiste.
 
20 DÉCEMBRE : Commémoration de l’Abolition de l’esclavage. 
avec nombreux podiums sur tout le territoire communal.


         retour La Réunion


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net