Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 27 Avril
Sainte Zita
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

 La Réunion


Les Avirons




 Armoiries


Les armoiries des Avirons sont les plus simples de toute l'île. Elles réprésentent deux avirons, puisque les ravines littorales fournissaient le meilleur bois pour la confection des rames des pirogues. Les oiseaux sont des dodos ou solitaires de Bourbon, rappel des premiers temps du peuplement.


  Histoire


Jusqu’en 1894, date de la création de la commune, les Avirons est une section administrative de SAINT-LOUIS.
Jusqu'à cette date, le territoire était plus étendu qu'il ne l'est actuellement puisque s’étendant jusqu'aux abords de la gare routière de l'Etang-Salé-les-Bain.
Antoine Hibon est le premier maire de la commune. L'histoire des Avirons restera à jamais marquée par la figure du père Martin. Nommé curé des Avirons le 22 Avril 1879, ce brave homme entreprend la conversion des travailleurs immigrés hindous. Sa tombe près de l'église du centre est lieu de pèlerinage.



  Géographie

Avec ses 7 135 habitants (1999) répartis sur près de 2 627 hectares, la commune des Avirons établit le vrai lien entre les hauts de l’Ouest et le Sud. Coincé entre la ravine Mulat et la ravine des Avirons, elle est étroite de 150 mètres à peine, une bande de sable noir qu’elle ravit à la plage de l’Etang-Salé-les-Bains.


Vue d'ensemble

Cette indigence de surface prend vite de l’ampleur lorsqu’on grimpe vers les hauteurs de la commune. L’altitude augmentant vite, le climat devient aussitôt propice à toutes les activités agricoles de l’arrière-pays créole : cannes à sucre, bien sûr, mais aussi élevage, maraîchage, cultures fruitières, et de grands vergers qui sont parmi le plus productifs de l'île. L’atout majeur des Avirons reste le Tévelave ( du malgache " tava lavy" : la grande forêt), plateau de moyenne altitude où s’est développé un agrotourisme qui est un des plus actif de l’île.



  Sites

LE CARMEL
Le Carmel Notre Dame du Grand Large est une institution unique dans l’île. C’est le seul lieu où l’on a tout loisir de méditer, se recueillir, se ressourcer, faire le point sur soi-même, dans une atmosphère feutrée d’où le décibel est totalement banni !

Le Carmel


LA TOMBE DU PÈRE MARTIN
Le père Martin offre la particularité de s’être immédiatement fait détester par la classe possédante.
Dès sa prise de fonction, en avril 1879, il se met en devoir de convertir et d’instruire les Malabars immigrés, ce qui ne faisait guère l’affaire de la bourgeoisie terrienne, jusque-là toute puissante.
Arrêté, traduit en justice puis relaxé, il fut interdit d’exercer son ministère et en fut réduit à dire des messes clandestines dans les grottes de Tévelave. Il mourut en janvier 1888, de faim, de misère et de chagrin.

PARCOURS BOTANIQUE - ROUTE DES TAMARINS
De la Petite-France (route de Maïdo, dans les hauts de Saint-Paul) jusqu’au Tévelave, la route forestière des Tamains est un des parcours les plus originaux avec celle de Bébour-Bélouve à la Plaine-des-Palmistes. Au Tévelave, dès que l’on a dépassé les dernières maison du village la grande forêt des hauts reprend immédiatement ses droits. Sur la route forestière, longue de quelque 30 kilomètres, on y rencontre, absolument toutes les variétés botaniques qui font le charme de la grande forêt des hauts
.


LE TÉVELAVE
Du malgache "tavy lava" : la grande forêt, le Tévelave est un des recoins des hauts de la Réunion qui a le plus préservé ses traditions ancestrales.
Ce plateau de moyenne altitude est resté longtemps voué à l’agriculture. Jusque vers le début des années 70, n’y vivaient que quelques familles, tout au plus 200 personnes. Le Tévelave compte aujourd’hui plus de 1 500 résidents permanents
.



  Fêtes


MAI  : Fête du Télevave 
C'est la grande fête annuelle de la commune, avec découverte des produits du terroir avant tout : artisanat, produits de l’agriculture ( artichauts, fleurs, fruits, produits de l'élevage...).


JUILLET  : Festival Colycée
Manifestations musicales, théâtrales, dansantes, créations scéniques les plus variées, à côté de quelques artistes extérieurs.

DÉCEMBRE : Fête du 20 Décembre
Commémoration en musique de l’Abolition de l’esclavage.



         retour La Réunion


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net