Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 27 Avril
Sainte Zita
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

 La République Dominicaine


 Saint-Domingue


Première ville des Amériques, fondée en 1496 par Bartolomé Colomb, frère du célèbre navigateur, Saint Domingue est la capitale de la République Dominicaine avec 2,4 millions d’habitants.

Bordée par la mer des Caraïbes, elle est traversée par le rio Ozama. Entre ville coloniale aux édifices anciens en pierre dorée et ville moderne aux longues avenues vibrant d’une animation joyeuse jusqu’à une heure avancée de la nuit, elle offre une ambiance unique en son genre, riche en contrastes, sur fond de mérengué.

Moderne et cosmopolite, elle revendique ses origines latines et charme tout autant l’amateur d’art, grâce à ses monuments, que le passionné de vie nocturne qui y découvrira de nombreux théâtres, restaurants et night-clubs.


Cathédrale Sainte-Marie de l'incarnation

C’est à pied que l’on parcourt le quartier colonial classé patrimoine culturel de l’humanité par l‘Unesco en 1990.Il ne compte pas moins de trois cents monuments historiques dont la première cathédrale, le premier monastère, la première forteresse, la première université, le premier palais... du nouveau monde.

Enchevêtrement de ruelles pittoresques où l’on aura plaisir à se laisser prendre au charme des maisons coloniales et des monuments, des petits cafés et des bars typiques.La promenade débute à l’Est du quartier, par la Puerta San Diego surnommée la porte de la Mer, elle est la seule entrée décorée de la ville. Des maisons chargées d’histoire chauffent leurs vieilles pierres au soleil comme surgi de nulle part, un essaim d’écolières s’éparpille... Voici la Plaza de la Hispanidad avec l’Alcazar de Colomb (Alcazar de Colon), palais de roches coralliennes qui mêle harmonieusement les styles arabe et gothique et dont la conception relève de l’exploit :en effet pas un seul clou ne fut utilisé pour bâtir ses 22 arches.

Plus loin, le Palais des Capitaines (Palacio de los Capitanes ou Casas Reales), ancien siège des institutions royales
- La Capitainerie Générale et la Trésorerie Royale - transformé en musée. Toute la période espagnole depuis la conquête jusqu’en 1821, y est relatée à travers d’intéressantes collections d’armes et de cartes.


Musée de las Casas Reales



La Calle las Damas

Comme pour montrer le chemin, le cadran solaire (1753) surveillé par quatre canons, se tourne vers la première et plus vieille rue du Nouveau Monde, la Calle las Damas. Particulièrement bien restaurée, elle doit son nom, paraît-il, aux dames de la cour qui s’y promenaient jadis.

On y découvre la chapelle de la Recouvrance (Capilla de los Remedios), du XVIe siècle, et son curieux campanile à trois arches, la maison des Jésuites (Casa de los Jesuitas), vestige d’un des plus vieux édifices de la ville, mais aussi la maison de Ovando (Casa de Ovando) véritable joyau et probable résidence du premier gouverneur de Saint-Domingue. Quant à la Maison de France, bâtisse gothique du début du XVIe siècle, elle abrite l’ambassade de France en République Dominicaine.

Par la Puerta Carlos III, l’un des plus vieux accès de la ville fortifiée, on pénètre dans la forteresse Ozama,  premier bâtiment militaire d’Amérique. On découvre alors la calle Pellereno Algaz, première artère piétonne de Saint-Domingue la Casa del Cordon (1502), l’une des premières maisons en pierre construites dans la capitale, puis, un séduisant ensemble de maisons restaurées, (Conjunto de Casas Restauradas, 1507) succession d’échoppes aux murs blancs et aux fondations de briques.


Forteresse Ozama



Le Palais National

Le Palais National, construit en 1947, siège du pouvoir exécutif. Deux lions encadrent l'escalier qui mène à ce palais de trois étages tout en longueur et surmonté d'un dôme de trente-quatre mètres de haut.

Insolite, en sortant de la ville une autre curiosité ne manque pas de séduire. Il s'agit de los Tres Ojos de Agua, une immense grotte à cile ouvert qui, entre stalactites et stalagmites, dévoile tour à tour un premier étang d'eau sulfureuse aux teintes turquoises, puis un second d'eau salée avant d'accéder à un grand lac d'eau douce.


Los Tres Ojos



                           
                       Haut de page
           
       Retour accueil République Dominicaine

Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net