Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Jeudi 27 Avril
Sainte Zita
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

 La République Dominicaine


 Un peu d'histoire
 Géographiquement parlant, l'île aux mille richesses


Une île, des hommes, leur histoire.

Les îles Caraïbes ont toutes été peuplées par des groupes d’aborigènes venus des forêts tropicales du Vénézuela et des rives du fleuve Orénoque. La République Dominicaine n’échappe pas à la règle. Propice au développement de leur population grâce à un milieu naturel non hostile, les indigènes appelés Taïnos (d’origine Arawak), s’installèrent dans les plaines du centre et sur les côtes du pays. Ils excellent dans la sculpture sur bois et sur pierre, dans la gravure pariétale et la céramique. Leur technologie très développée influença fortement le reste des Antilles.







La 5 décembre 1492, Christophe Colomb découvre cette île qui se nommait alors Quisqueya qu’il rebaptise aussitôt ‘La Espanola’. Les Indigènes appelés Taïnos qui l’occupent sont exterminés par les combats sanglants livrés contre les envahisseurs espagnols et par leurs maladies. Hispagnola devient la première colonie espagnole avec tout ce que cela veut dire: conversion des indiens au catholicisme, extraction des minerais d’or et de fer.
 
En 1502 Nicolas de Ovando, alors gouverneur, crée le premier hôpital du nouveau monde, suivi par la première université du continent et la première cathédrale en 1540 dans la nouvelle ville de Santo Domingo, sur la rive du fleuve Ozama.
Entre janvier et février 1586, les français essaient de s’implanter sur ce nouveau territoire. Ils débarquent sur l’île de la Tortue et sur toute la partie ouest de l’île où ils s’installent.
En 1697, l’Espagne s’incline devant l’occupation française et signe le traité de Ryswick qui permet à la partie occidentale de l’île de devenir la colonie française de Saint Domingue.
La révolution française va marquer le début de la révolte des esclaves, conduite par Toussaint Louverture, le bien nommé




Un processus de libéralisation des esclaves s’engage et le 29 août 1783 la convention proclame l’abolition de l’esclavage. Après la pacification de l’île, Toussaint Louverture devenu gouverneur choisi le camp des français contre les espagnols et les anglais qui occupent l’île et en 1795, par le traité de Bâle Saint Domingue devient française.
En 1844, après une occupation très brève des troupes haïtiennes, l’île devient “République Dominicaine”, grâce à trois grands patriotes :  Duarte, Sanchez et Mella.

Mais république éphémère puisqu’elle est de nouveau annexée à l’Espagne en attendant d’obtenir son indépendance définitive en 1865, l’île est partagée en deux parties et la partie occidentale sera désormais République Dominicaine
Mais le pays encore fragile reste instable politiquement. Une tentative de ralliement avec les Etats Unis est entreprise, sans succès en 1869. Le pays passe de gouvernement en gouvernement jusqu’ en 1924, où les "marines" américains débarquent et imposent une gestion militaire.
De 1930 jusqu’en mai 1961 la population vit sous le régime despotique du général Trujillo.
Puis en 1962, Juan Bosh arrive au pouvoir chassé 7 mois après et remplacé par un triumvirat
Se succèdent gouvernements et présidences jusqu’ en 1966, la stabilité et l’espoir d’une démocratie voit le jour. Trente ans plus tard, les élections de 1996 porte à la tête du pays Léonel Fernandez.


Pages 1 - 2


                  Retour accueil République Dominicaine

Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net