Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mardi 17 Octobre
Saint Baudoin
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Marie-Josiane Castor-Newton

Marie-Josiane Castor-Newton

Depuis  plus de dix ans, elle s’attelle  à faire de l’Observatoire régional de santé une structure incontournable en Guyane : études et publications d’ouvrages, conférences-débats, séminaires... et interventions diverses s’affichent au pluriel dans les différents bilans de cette femme très préoccupée par la situation sanitaire de son pays. Par ailleurs, elle est trésorière de l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) et membre du Comité économique social régional (CESR).
 
Mariée, quatre enfants "ma plus belle réussite”, se plaît-elle à dire, Marie-Josiane Castor- Newton est née à Sinnamary  le 7 février 1961. Directrice de l‘Observatoire régional de la santé de Guyane (ORSG), une structure créée en 1983, transformée en établissement public régional en 1992 et présidée depuis plus d’une vingtaine d’années par Marie-Claude Verdan, conseillère régionale - Marie-Josiane Castor- Newton dirige une équipe de onze agents répartis en trois cellules : études, documentation administrative et financière.
Comme les 26 ORS de France, l’ORS Guyane, a pour but d’améliorer l’information sur l’état de santé et les besoins de la population à l’échelle locale. L’objectif étant d’aider les décideurs à répondre aux besoins par une offre de soins adaptée à une population de plus en plus nombreuse et exigeante sur la qualité. Depuis janvier 2006, grâce aux nouvelles compétences que lui confèrent les textes, l’ORSG est de plus en plus sollicitée. Ainsi, toute l‘équipe est mise à contribution pour sillonner la Guyane et parler de la santé au grand public, aux chercheurs et autres forces vives du département. Marie-Josiane Castor- Newton se considère comme “une femme comblée personnellement, familialement, professionnellement et socialement”. D’emblée cette mère de famille dresse le tableau et cela se comprend. Surtout lorsque l’on tente de comprendre son rythme  "mouvementé".
On la croise facilement dans un avion, dans une réunion de travail à l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) dans les collectivités locales, avec les responsables de l’Etat, dans une association ou encore dans un congrès syndical. Elle est sur tous les fronts et ne perd jamais sa bonne humeur pas en public en tout cas. Une attitude qui s’appuie, sans doute, sur un parcours éclectique : études de médecine, DEA de Santé publique, approfondissement de la matière par différentes formations, cycle supérieur de management. Actuellement elle prépare un cycle d’évaluation des politiques publiques. Des qualités qui lui permettent également de relever le challenge de diriger l’ORSG, qui depuis sa création, a été gérée par un homme. Pour faire face à ses nouvelles attributions, Marie-Josiane Castor- Newton dispose d’un budget de 600 000 euros pour l’année 2005.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Beaucoup de choses, notamment les relations humaines. On doit faire face à un challenge permanent en termes de compétences, d’activités, de partenariat, de négociation et de reconnaissance de la structure.

Quelles sont les activités  de l’ORSG ?

L’observation de la santé fait intervenir des compétences variées dont la mise en oeuvre nécessite de nombreux partenaires et un travail en réseau, tant au sein de la région avec les usagers et les professionnels, qu’à l’extérieur avec les autres ORS et les centres de recherche.
Nous avons quatre missions d’observation essentielles : inventorier les différentes sources de données sanitaires et sociales rassembler et analyser toutes les informations régionales relatives à l’état de santé de la population et à ses déterminants (facteurs économiques, sociaux, comportementaux,,,) susciter ou mener des enquêtes épidémiologiques pour une meilleure connaissance de la réalité sanitaire, sociale, régionale participer à l’évaluation des actions conduites par nos partenaires sanitaires et sociaux.
L’ORSG a une grande autonomie scientifique. Il a réalisé des études à la commande de tiers et financé par eux (Sida Info service, Office des Migrations Internationales, Europe, Fondation Médéric Alzheimer), par l’intermédiaire de la FNORS et de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (Urgences, Alcoolisme), à la demande de la Direction de la Santé et du Développement social (VIH, santé des jeunes hors milieu scolaire), à notre initiative (enquête sur la santé des jeunes en milieu scolaire).

A qui sont destinées vos études et comment sont-elles utilisées pour informer, le plus grand nombre ?

Nos études sont destinées à tous les usagers. Elles font l’objet de publications sous forme de rapports, d’articles dans l’un de nos organes d’information, le “Bulletin santé”. Ce bulletin trimestriel est diffusé à 400 exemplaires. Nos études font aussi l’objet d’interventions lors de manifestions, d’envoi aux médias. Par ailleurs, elles sont accessibles en ligne sur notre site : www.ors-guyane.org.

Est-ce que vos travaux sont pris en compte par les décideurs ou participent-ils à surcharger les tiroirs ?

Nous avons décidé, cette année, de mettre en place une politique de communication ciblée. L’ORSG est partie prenante dans le réseau "Santé publique de Guyane”. En mars dernier, nous avons présenté un rapport sur l’importance de notre structure en terme de propositions et d’aide à la décision pour les décideurs qu’ils soient du monde politique, associatif ou syndical. Avec le conseil régional, qui a de nouvelles compétences depuis le début de l’année en matière sanitaire, nos échanges devraient être plus réguliers avec les élus et on pourra véritablement jouer notre rôle d’aide à la décision politique pour une meilleure prise en compte des problèmes de santé en Guyane.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour réaliser ce rapport ?

L’ORSG est un satellite régional qui a beaucoup de chance une équipe jeune, dynamique, composée à 80 % de femmes. Elle est pluridisciplinaire dans son organisation avec un site agréable au 771 route de Baduel à Cayenne, une directrice motivée, des partenaires convaincus par rapport à la situation sanitaire en Guyane. De plus, les collaborateurs sont motivés et actifs, participent aux réunions du comité de pilotage, sont parfois enquêteurs. Par conséquent, les difficultés ont été vite surmontées.

Comment envisagez-vous la prochaine décennie en terme de concrétisation de travaux pour améliorer l’état sanitaire en Guyane ?

Les changements d’une société viennent des hommes. Un homme ou une femme convaincu, dans une société respectueuse de ces ressortissants, a les moyens d’atteindre ce but. C’est dans cet esprit que j’aurais aimé mieux connaître Elie Castor, ancien député, président du Conseil général et maire de Sinnamary. Cet homme avait une véritable capacité d’anticipation et un vrai projet de santé pour tous les habitants de Guyane. C’est lui qui a installé les premiers centres de santé dans les communes isolées (du Maroni à l’Oyapock). Préoccupé qu’il  était par la problématique de l’accès aux soins.  Pour la prochaine décennie, il me semble important et vital de se battre pour que l’offre de soins, en terme d’équipements et professionnels de santé, soit la plus adaptée au contexte géo-démographique, socio-économique. Un autre aspect majeur qu’il faudra développer, c’est l’éducation à la santé et la promotion de la santé.

                                                                                Frantz Montoban (06/05)

Retour



                                                                                         


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net