Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Samedi 18 Novembre
Sainte Aude
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Isabelle Baste

Isabelle Baste


La toute jeune et très dynamique Isabelle Baste mène  de front ses études, diverses activités associatives, de l’animation radio et télé et des sports assez inattendus pour une fille. Elle est aussi férue de cinéma.

Parlez-nous tout d’abord de vos études.

Je suis étudiante en lettres modernes au campus universitaire de Schoelcher. J’ai toujours été intéressée par la littérature. C’est donc tout naturellement que j’ai choisi cette voie.

Qu’en est-il de vos multiples activités ?

Tout d’abord, sur le plan des médias, j’anime une émission religieuse sur Zouk TV le dimanche matin, de 8h30 à 9h30. Je précise que ce n’est pas une émission uniquement catholique. Sur le plateau, il y a des représentants d’autres confessions, même si je représente les jeunes catholiques.
Par contre, sur Radio Saint-Louis, la radio catholique martiniquaise, le samedi matin de 7h30 à 10 heures, j’anime depuis 1995 une émission catholique destinée à la jeunesse.
J’étais encore au lycée lorsque  j’ai commencé.
Les deux émissions s’intitulent “Jésus est vivant”.
Je suis assez agréablement surprise des témoignages qui nous parviennent.
Les auditeurs ont la possibilité de téléphoner et certains nous rapportent comment, lorsqu’ils étaient à l’hôpital ou en prison, ils ont été contents d’écouter mon émission. Ça fait plaisir, croyez-moi, car préparer une émission, ce n’est pas toujours si facile. Enfin, sur Radio Caraïbe International (RCI), je fais partie de l’équipe du Caraïbe jeune qui présente le journal et anime une émission le samedi. Cela par contre, n’a rien de religieux. D’autre part en tant que responsable d’un groupe de prière à Saint-Joseph, j’encadre des jeunes qui, à leur tour, s’investissent auprès de jeunes et d’adultes. Pendant une
douzaine d’années, j’ai aussi fait partie de la pastorale des jeunes au niveau du diocèse de la Martinique mais j’ai dû laisser cette activité.
D’autre part je suis membre d’une chorale au sein de laquelle je chante à titre individuel à l’occasion de la fête patronale de Saint-Joseph.

Vous avez eu la chance de rencontrer un illustre personnage, n’est-ce pas ?

C’était en l’an 2000, J’étais allée aux Journées mondiales de la Jeunesse. J’y ai rencontré le pape Jean-Paul II. Ce fut un moment inoubliable! Je n’étais pas allée pour " voir le Pape " comme une vedette; j’ai surtout fait une démarche de foi, à ce rassemblement mondial de jeunes qui, comme moi, partagent le même amour du Christ. J’ai été touchée de voir que le Pape, malgré son grand âge, sa fatigue, avait fait l’effort de venir nous accueillir.
Cela dit lors des précédentes JMJ qui avaient eu lieu en 1997 j’étais restée dans l’équipe "animation" à la Martinique.
Je participais à l’époque à tous les rassemblements diocésains de jeunes. Il y avait bien sûr les JMJ, mais aussi le pèlerinage annuel à Notre -Dame de la Délivrande et le rassemblement annuel du Dimanche des Rameaux.

Vous avez créé une association en direction des jeunes de Saint-Joseph. Qu’en est-il ?

C’était à la suite des JMJ de 1997. Avec quelques amis, nous avons créé un groupe destiné à accueillir les jeunes en difficulté.
Le groupe Béthanie accueille ceux qui sont dans la rue, sans ambition, pour qui l’avenir semblait complètement bouché.
Aujourd’hui, après quelques années, le groupe compte près de 350 personnes. Les premiers ont considérablement évolué puisque beaucoup d’entre eux ont pris conscience qu’il fallait se battre !
Certains ont suivi une formation et trouvé du travail, se sont mariés et ont fondé une famille, bref se sont insérés socialement.
Je sens que les efforts déployés commencent à porter leurs fruits.

Quelles activités leur proposez-vous ?

Une fois par mois, le groupe se réunit pour des activités de prière, de louange, de chant et d’enseignement sur la parole de Dieu.
Une autre rencontre est prévue, toujours une fois par mois, pour permettre aux jeunes de s’exprimer sur les difficultés qu’ils rencontrent. Ils s’expriment autour d’un thème qu’ils ont choisi. Cela peut être la sexualité, la drogue, les relations avec les parents, etc. Des activités spécifiques sont proposées : aide à la recherche d’emploi, soutien scolaire ou spirituel…

Vous pratiquez des sports assez insolites pour une jeune femme catholique, n’est-ce pas ?

En effet, j’ai pratiqué le football féminin mais j’ai arrêté. Maintenant j’envisage de commencer la boxe ! C’est un sport qui m’attire. J’ai pratiqué beaucoup de disciplines différentes.
A mon âge, il est difficile de se fixer, il est bon d’essayer plusieurs activités afin de trouver un jour celle qui vous convient.

Vos loisirs ?
J’aime le cinéma, notamment les comédies américaines et certains films français.

                                                                                         Joël Sandot (04/05)

            retour 



                                                                                         


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net