Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 19 Novembre
Saint Tanguy
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Morgane Mardaye

Morgane Mardaye


Esthéticienne, maquilleuse, prothésiste faciale, Morgane Mardaye a également suivi une formation en psychologie cognitive. Femme chef d’entreprise, elle a reçu, en 2004, le " Diplôme régional de Gestion d’Entreprise " mis en place par le Conseil régional de la Martinique

Quelques mots du dispositif "Femme Chefs d’Entreprise" ?

Il a été mis en place par le Conseil régional de la Martinique avec pour opérateur l’Agence régionale pour le Développement économique de la Martinique (ADEM)

Qu’en est-il de votre projet ?

Je l’ai monté en tenant compte des failles du marché, de manière à me positionner de façon novatrice. Je suis à la tête d’un organisme de formation visant à la valorisation de l’Homme et travaillant sur l’image de l’homme, de l’entreprise, l’image sociétale et commerciale.

Qu’en est-il de votre parcours ?

Avant de monter ce projet, j’étais responsable d’un centre de beauté et santé en France.
Née en région parisienne, de parents martiniquais, j’avais à coeur de me réaliser, d’aller vers l’autre “moi” que je ne connaissais pas, bref, de découvrir la terre de mes racines profondes.
Arrivée à la Martinique en 1998, j’ai voulu me sensibiliser à l’Economie du pays, j’ai donc suivi une formation à la gestion d’Entreprises organisée par la Chambre commerce.
Je ne parlais pas beaucoup le créole, mais je le respirais et le vivais. J’ai toujours baigné dans une ambiance créole puisque ma mère a tenu longtemps une boîte de nuit antillaise en France. De plus, elle avait à coeur de me transmettre la culture du pays.

Quelle est la vocation de “Iconhom Entreprise" ?

Le mot est formé de “icône” (Image) et "homme".
Mon entreprise de formation vise à aider l’homme à mieux s’aimer pour mieux vivre et ce, principalement dans le monde de l’entreprise. Je travaille auprès des femmes pour les aider à optimiser leurs chances d’insertion auprès des structures étatiques telles que I’AFPA, l’ANPE, etc.

Et vous voilà animatrice radio…

La radio a toujours été ma passion. A Paris, j’ai trempé dedans puisque j’ai été à Tropic FM, Transat FM et à Europe1.
Le travail que je mène à RFA au Lamentin est une occasion de connaître mon pays, tout en restant dans cette dynamique de radio de proximité.
L’antenne est aussi le moyen de rectifier un certain nombre d’idées reçues et faciles. Par exemple, j’ai souvent entendu: “Les politiques ne font rien". Cependant, ils soutiennent et permettent à ceux qui connaissent le mépris ou l’indifférence d’être mis en lumière.
C’est là que j’ai compris que c’est dans la souffrance qu’on comprend ce qu’est le bonheur.
Cela me permet de comprendre les gens et de les aimer.

                                                                                          Joël Sandot(04/05)

            retour 



                                                                                         


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net