Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mardi 21 Novembre
Saint Ernest
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site


 Martinique

  Fort-de-France


 Géographie

Les Foyalais (101 540 habitants)
Cette ville d' histoire, de tradition et de culture à la chance
d' avoir à la tête de sa municipalité un poète, Aimé Césaire dont la sensibilité est légendaire, l' engagement pour l' homme indéfectible et qui oeuvrant à l' émergence identitaire de tous les damnés de la terre a figure de proue et dimension universelle.

Aimé Césaire

Située sur le littoral Caraïbe, la ville de Fort-de-France, Chef -lieu du département de la Martinique forme avec Schoelcher, le Lamentin et Saint-Joseph  une agglomé-
ration dynamique, véritable pôle économique et administratif. D'une superficie de 4308 ha, la ville est limitée naturellement au Nord par la Rivière de l'Alma, à
l' Ouest la Rivière Petit Paradis, à l' Est la Rivière Jambette, et au Sud par la baie de Fort-de-France. Sa plaine centrale, ouverte sur la Baie des Flamands, est dominée par de nombreux mornes : Trénelle, Terres-Sainville, Abeillard, Crozanville, Ermitage, Godissard, Didier, Redoute et Balata. La ville compte aujourd'hui plus de 100.000 habitants.






La baie


Point culminant : Piton de l'Alma (1 105 m).
La partie haute de la commune est montagneuse; le tiers sud s¹abaisse en plaine, pratiquement urbanisée.
Rivières Monsieur , Madame, Ribodeau.
Littoral découpé.


 Histoire

Le premier gouverneur de la Martinique, Du Parquet, est un homme perspicace qui saisi rapidement l' intérêt stratégique de la Baie de Flamands.

Au 17e siècle, Duparquet, Gouverneur de la Martinique entreprend de bâtir sur une presqu'île rocheuse le Fort-Royal, aujourd'hui Fort-Saint-Louis autour duquel la ville sera construite. D' important travaux réalisés par le Marquis de Baas et le comte de Blénac permettent d' aménager le Fort-Royal, jadis centre militaire et administratif.



Eglise

Dès1672, le Fort Royal (actuel Fort-Saint-Louis) abrite une garnison chargée de protéger les habitants de la Martinique. Un an plus tard, il fait ériger l' actuel Fort Desaix, qui stoppe net en 1674, l'amiral Ruyter et ses troupes hollandaises : La Martinique est imprenable.
Une seule ombre au tableau, le climat de Fort-Royal, ici, l' air est une véritable infection puisque la ville est installée sur un marécage. Ce n' est que vers la fin du 17 ème siècle que des coûteux travaux d' assainissement sont entrepris.
Rapidement Fort-Royal devient le siège du gouverneur et la capitale administrative de la Martinique. Saint-Pierre plus au nord, demeure la capitale économique.

Fort- Royal, avant les grands bouleversements de la Révolution, affronte une série de catastrophes impressionnantes : en 1839 un tremblement de terre provoque la mort de 400 personnes, et après le terrible incendie qui ravage la ville en 1890, un cyclone la frappe de plein fouet un an plus tard, comme si la fière cité devait se mettre à genoux et courber l' échine devant
l' oppresseur invincible. Et Fort-de-France se relève toujours.
En moins d' un siècle, jusqu'au l' adoption définitive du nom de Fort-de-France, la ville ne cesse de changer de nom, de perdre et regagner son statut de capitale au profit ou au détriment de Saint-Pierre.

Musée Régional d'histoire

De Républiqueville, à Fort de la Convention, en passant par Fort-République, les appellations ne manquent pas !
La colère de la Montagne Pelée qui se déverse sur Saint-Pierre en mai 1902 propulsé la cité foyalaise au rang de capitale économique.
Ce n' est que dans le courant de notre siècle que Fort-de-France s' affirme et devient la grande métropole régionale. Aimé Césaire, succédant à Victor Schoelcher en 1945, poursuit l' assainissement, l' aménagement et l' équipement d' une cité en mutation, dont la population s' accroîtà cause de l' exode rural des années 60.
d' aujourd'hui.

Fort-de-France est consacré Capitale économique et culturelle. Depuis les actions se sont multipliées pour développer une ville confrontée aux aléas de la nature.
Forte d' initiatives publiques et privées, Fort-de-France dispose d' atouts aptes à séduire la population martiniquaise, la clientèle d' affaires, les touristes de séjour et de croisière.
La baie des Flamands reconnue comme l' une des plus belles au monde.


Les sites à visiter

       


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net