Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Dimanche 28 Mai
Saint Germain
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site


Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Elsa Bruné

Elsa Bruné

Célibataire sans enfant, EIsa Bruné est née le 16 août 1977 à Cayenne. Elle a effectué ses études supérieures de Droit en métropole. Depuis son retour en Guyane, elle a rejoint la maison d’édition familiale créée par son père Paulin Bruné, ancien député et vice-président du conseil régional de la Guyane. Depuis peu, elle est la directrice de publication de la SARL Nymphéas Production et s’apprête à créer sa propre maison d’édition  Mokesave sarl.
Responsable de la cellule éducation, “mon premier véritable défi professionnel”, commente t-elle, EIsa vient de mettre à jour deux tomes du Guide pratique de la scolarité et de la formation professionnelle”, dont la dernière édition remonte à 1996.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de reprendre ce guide de la scolarité en Guyane ?

Je me suis rendue compte qu’il y avait un manque d’accessibilité à l’information notamment en matière d’éducation. Le milieu scolaire est un domaine en perpétuelle mutation. A tel point qu’entre la collecte d’informations et la mise sous presse, de nouvelles formations font leur apparition en Guyane. De plus, le concept de “Guide pratique de la scolarité” existe depuis vingt ans et n’avait pas connu de mise à jour depuis huit ans.

Votre père, Paulin Bruné était le premier à se lancer dans ce domaine, avez-vous voulu suivre sa trace ?

ll est vrai que mon père m’a transmis la culture de la recherche En revanche, je ne pense pas vouloir seulement suivre sa trace, je souhaite relever de nouveaux défis.

Est-ce papa, trop occupé par ses multiples activités, qui a suggéré à sa fille chérie de reprendre cette édition ou est-ce une démarche personnelle ?

Il y a toujours suggestion, en revanche cette réédition était un projet qui me tenait particulièrement à coeur dans la mesure où il s’agissait d’un domaine qui m’intéressait. Nous travaillons en collaboration.
Quelle e été sa première réaction à la parution de l’ouvrage?
Da la fierté ! D’une part parce qu’il voit son idée perdurer, mais également parce qu’il s’agit de sa fille.

Quelle a été la réaction du grand public, des institutionnels et du monde éducatif ?

Ils ont été très enthousiastes. Le grand public et le monde éducatif trouvent le guide très utile. Quant aux institutionnels, ils se rendent compte qu’il comble une carence.

Qui sont les interlocuteurs qui vous ont permis de réaliser ce guide ?

Nous avons travaillé avec différentes collectivités qui nous ont fourni des informations, mais aussi avec le cabinet du recteur et quelques membres du corps enseignant. J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes ces personnes qui nous ont apporté leur contribution.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées pour l’élaboration de ce document ?

La difficulté majeure a été de récolter des informations intéressants les parents comme les élèves. Nous devions aussi penser à rendre les textes accessibles à tous en utilisant un langage simple, car le jargon administratif n’est pas aisé.

Au-delà de l’aspect enquête, vous deviez également trouver des fonds pour éditer ce  document que vous distribuez gratuitement?

Pour que l’ouvrage soit gratuit, il nous a fallu démarcher les collectivités locales et les annonceurs privés conseil régional, conseil général, communautés de communes, Ils ont compris l’utilité d’un tel ouvrage. Ce qui prouve que face à des projets sérieux et innovants les élus “jouent le jeu”. Je les remercie tous.

Concrètement qu’est ce qu’il y a dans ces documents ?

Dans ces ouvrages vous trouverez des informations concernant l’école primaire, le collège, le lycée, l’enseignement professionnel, l’enseignement particulier, l’enseignement agricole, l’université, la formation professionnelle, le suivi de la scolarité, la vie quotidienne dans l’établissement, les aides aux familles, la médecine scolaire, le service national, la scolarité en chiffres, la listes des établissements et les adresses utiles. Nous avons privilégié le style questions-réponses afin de permettre une meilleure compréhension.

A qui sont-ils destinés ?

Les deux tomes du “Guide pratique de la scolarité et de la formation professionnelle’ sont destinés aux parents, aux élèves mais aussi, le cas échéant, au corps éducatif. Autant dire à toute personne soucieuse d’en savoir plus sur la scolarité et sur la formation professionnelle.

Faudra-t-il attendre dix ans pour la prochaine réédition ou est-ce un ouvrage qui devrait faire l’objet d’une mise à jour régulière ?

Le “Guide pratique de la scolarité” devrait connaître des rééditions plus régulières afin qu’à chaque grand changement en matière de législation, le public soit informé. Je ne saurais vous dire à quelle fréquence auront lieu les prochaines parutions.

Vous déclarez qu’ "être libre aujourd’hui, c’est être informé", peut-on développer cette pensée ?

Ce mot de l’économiste Alfred Sauvy s’applique avec force au monde de l’éducation, si on considère que la liberté ne se conçoit pas sans choix éclairé. L’information des parents est un paramètre fondamental car elle conditionne, et souvent de façon définitive, l’avenir du jeune. Le choix ne doit pas procéder d’un hasard, mais d’une information adaptée aux individus. L’expression souvent employée par nos compatriotes “Mo paté savé”( Je ne savais pas) ne doit plus devenir une fatalité par manque d’information.

Personnellement, qu’avez-vous appris pendant ces quelques mois de prospection ?

La patience et la persévérance sans lesquelles on ne peut aller jusqu’au bout de ses projets.

Et professionnellement ?

Je me suis rendue compte que la chance avait un grand rôle en matière de réussite professionnelle. Lorsque l’on collecte des informations il faut avoir la chance de tomber sur les bonnes personnes et surtout qu’elles soient disposées à les transmettre.

Quels sont vos autres projets d’édition ?

Dans la cadre de ma nouvelle société nous travaillons sur la réédition du “Guide pratique des parents” qui, celui-ci, permettra de donner des conseils aux parents en matière d’éducation. Ces conseils seront prodigués par des professionnels du secteur. Le département “Histoire” travaille sur un ouvrage titanesque qui relatera tous les faits marquants qui se sont produits au cours du XX’ siècle en Guyane, et ce, année par année, avec à peu près 4000 pages d’Histoire.

Vous parlez de rééditer le “Guide des parents”, quelle sera la nouveauté par rapport au “guide de la scolarité” ?

Le guide de la scolarité détaille les aspects de la réglementation, le guide des parents sera axé sur les conseils pratiques des spécialistes en direction des parents, Nous mettrons à plat les grandes questions qui se posent actuellement à la jeunesse: drogue, violence, SIDA, grossesses précoces.., et de façon plus positive des conseils sur la lecture, l’utilisation de la télévision, les langues vivantes. Tout ceci à partir de témoignages et de travaux de spécialistes locaux enseignants, chefs d’établissements, pédopsychiatres, médecins…

                                                                                          Frantz Montoban

Retour



                                                                                         


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net