Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mardi 24 Octobre
Saint Florentin
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Guadeloupe




MORNE-A-L'EAU 



          GRANDE-TERRE
          
              
BASSE-TERRE

Géographie

   Morne à l'Eau est une commune de 17 154 habitants répartis sur un territoire de 6 450 ha.
La commune de Morne à l'Eau est située sur une zone de contact entre la mangrove, les Grands-Fonds viviers et la plaine cannière.
   Morne à l'Eau, trop souvent considérée comme un axe routier, est désormais la capitale des crabes de terre, éléments incontournables de la gastronomie créole
.


Mairie


Histoire

   Morne à l'Eau rattachée au quartier des Abymes au 18e  siècle, successivement dénommé Case aux Lamentins, Vieux-Bourg, Grippon, Bordeaux-Bourg, la commune de Morne-à-l'Eau est située sur une zone de contact entre la mangrove, les grands fonds viviers et la plaine cannière.

   Elle a longtemps hésité sur l'emplacement définitif de son bourg.
En effet, Vieux-Bourg, aujourd'hui quartier de pêcheurs, point de départ des bateaux pour la découverte du Grand-Cul-de-Sac-Marin est durant tout le 18 ème siècle le centre de la commune dont l'activité économique est essentiellement axée sur la culture de la canne à sucre.    Au lieu dit Grippon centre géographique de la paroisse s'élève un nouveau bourg dénommé en 1827 par les colons, Bordeaux-Bourg désireux de marquer leur attachement à la France.
C'est sur cet emplacement, ancien marché où les esclaves d'habitations et les affranchis venaient vendre chaque dimanche les produits vivriers qu'ils cultivaient sur les maigres terres allouées par les maîtres, que le bourg se développe.
   C'est sous l'impulsion des gouverneurs de Landenoy et du Baron des Rotours que Morne à l'Eau trouve sa configuration actuelle.
Le Gouverneur des Rotours est également le promoteur du percement d'un canal qui porte son nom et qui relie la commune au Grand Cul-de-Sac Marin. Sa construction achevée en 1829 a coûté la mort à une trentaine d'ouvriers recrutés parmi des hommes libres et des esclaves. Emprunté par les chalands transportant du sucre, il ne trouve sa réelle utilité qu'à la création de l'Usine Centrale de Blachet ouverte en 1869.
   Ce n'est donc qu'après l'abolition de l'esclavage que Morne à l'Eau se consacre presque exclusivement à l'économie sucrière tout en restant pourtant le distributeur de produits frais de la Grand-Terre.
   La crise sucrière du début du 20 ème siècle et la fermeture des petites unités,
le cyclone de 1928 lui donnent un nouvel aspect.


Sites à visiter

LE PITT À COQ DE BÉCLAIR
Le pitt à coq de Béclair à la section Espérance (sur RN5) marque l'attachement de la commune et de ses habitants aux traditions. Les plus beaux combats s'y déroulent.
 
L'EGLISE SAINT-ANDRE
En béton armé, l'une des sept construites par l'architecte Ali Tur.




LE CIMETIERE
Avec ses tombes monumentales aux décorations en damier noir et blanc.



A NOTER Festival du crabe
Chaque année au mois d'avril, Morne à l'Eau célèbre le crabe.En effet, cette commune revendique son titre de capitale du crabe tant qu'il est présent dans son environnement.
Afin de sensibiliser le public à la production de la mangrove, une vaste foire culinaire est organisé. Cuisiné en matété, farcis,en pâté ou à gros sel, ils seront déguster.





Eglise Saint-André

Cimetière



Dégustation de crabes


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net