Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Lundi 20 Novembre
Saint Edmond
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Guadeloupe




SAINTE-ANNE


           GRANDE-TERRE 
         
            BASSE-TERRE

Géographie

Le dernier recensement de 1999 fait état d'une population de 20 385 habitants contre 16 933 en 1990. La commune, qui s'étend sur 8 027 ha, s'est résolument tournée vers le tourisme mais reste également une commune agricole.
Au sud de la Grande-Terre, Sainte-Anne est l'une des trois communes touristiques de la Guadeloupe (avec le Gosier et Saint-François).
Entre terre et mer, la commune de Sainte-Anne offre des sites naturels d'une richesse infinie : la plage de sable fin aux bleus lagons répondent aux vertes vallées où des b½ufs se reposent sous les manguiers, près des mares.
Des hôtels les pieds dans l'eau, construit dès les années 1970 contrastent avec les anciennes habitations sucrières dont il ne reste souvent que les moulins à vent, rappel de l'ancienne activité agricole.
Aujourd'hui tournée vers la mer, Sainte-Anne trouve son équilibre entre son port de pêche et son activité touristique.

Le port



La baie (Vue du Toubana)


Histoire

Sainte-Anne dévolue aux Capucins, dès la fin du 17 ème siècle est la paroisse la plus riche et la plus peuplée de la Grande-Terre.
Elle est le chef-lieu avant l'établissement de Pointe-à-Pitre. Aussi, l'administration Civile, l'Amirauté et la Sécurité y sont fixées.
Centre commercial, elle doit sa prospérité aux nombreuses sucreries installées sur son territoire et à ses relations maritimes avec la Martinique.
A la Révolution Française et ce jusqu'en 1848, Sainte-Anne a par sa composition démographique un profil particulièrement esclavagiste qui explique le climat de violence qui la secoue : arrestations d'esclaves, condamnations à mort, pillages d'habitations, climat insurrectionnel, meurtres suivis de répressions sanglantes.
De 1870 à 1940, Sainte-Anne possède la première superficie cannière de l'île. Elle compte 34 sucreries dont trois dotées d'une usine à vapeur. La crise sucrière va cependant entraîner de nombreux conflits sociaux et une redéfinition de son économie.


L'église


Monument à Jeanne d'Arc



Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net