Planet Antilles

   Accueil        
 
Partenaires

Accueil
Mercredi 29 Mars
Sainte Gwladys
Les îles à découvrir
La Guadeloupe
La Martinique
Les Saintes
Marie-Galante
Désirade
Saint-Martin
Saint-Barthélémy
La Barbade
La République Dominicaine
La Réunion
Planet gastronomie
Recettes
Planet services
Annonces
Envoyez vos cartes
Galerie photos
Horoscope
Trafic routier en Ile de France
Météo
Contact & gestion
Qui sommes nous ?
Publicité sur le site
Nous écrire
Mentions légales
Rejoignez-nous
Problème sur le site

Femmes créoles avec AMINA LE MAGAZINE DE LA FEMME


Régine Ruchot

Intermittente du spectacle, bien assise dans la profession et très sollicitée de toutes parts, Régine Ruchot est une jeune femme exceptionnelle, sûre d’elle-même et de ce qu’elle entreprend.

Forte d’une solide expérience en France et en Outre-Mer, elle est, le plus naturellement du monde, une jeune femme simple, charmante, d’un abord agréable, toujours disponible…
Mais, c’est avant tout une gentille et attentionnée maman pour ses deux enfants auxquels elle a à c½ur de donner une bonne éducation et une somme insoupçonnée d’amour. Pratiquant avec plus ou moins d’aisance quatre langues (français, anglais, espagnol et allemand), Régine a de sérieux atouts et n’a guère de crainte pour son avenir professionnel !

Qui êtes-vous Régine Ruchot ?

Je suis d’origine martiniquaise, âgée de 35 ans et du signe du taureau. En fait, je suis plus exactement une négropolitaine, de mon petit nom "Gigi", née dans le 14e arrondissement de Paris. Je suis l’aînée de trois enfants (j’ai deux frères). Ma mère est une Martiniquaise, originaire de Macouba, petite commune du Nord-Atlantique de notre île. J’ai deux enfants et suis divorcée.

Où avez-vous fait vos études ?

Mes études primaires se sont passées en France et en Martinique, car, dans ma petite enfance, de 6 à 11 ans, j’ai vécu à la Martinique et ai été élevée dans un cocon familial des plus chaleureux.
Mes études secondaires se sont déroulées en France, d’une part, à Bitche (57), ville de garnison en Moselle, au collège jésuite saint-Augustin. J’ai également effectué un an et demi de scolarité à Strasbourg (67). Par la suite, devant prendre le temps d’élever ma fille, j’ai poursuivi mes études par correspondance.
En bref, on peut résumer mes acquis au moyen de cinq dates principales dont je suis fière, évidemment : un Bac A2 en 1988, un DEUG de Lettres Modernes en 1989, un BTS Action Publicitaire et Communication en 1994 (CNED de Poitiers), un BTS Assistante PME-PMI en 1998 (CNED de Vanves) et un Stage de Direction de Production en 2002 (INA).
J’ai déjà fait pas mal de choses dans ma vie, car j’aime apprendre, connaître…
J’ai fait de la danse, de la guitare, du théâtre et chanté en chorale (soprano), j’ai aussi pratiqué l’athlétisme (vitesse au sein de l’U.N.S.S.et hand-ball). J’ai commencé, dès l’âge de quatre ans, à danser ou, tout au moins, à m’initier à la danse classique et, par la suite, au Modern-Jazz. Je me souviens avoir donné des cours de danse aux enfants d’une troupe que j’avais montée lorsque j’étais en classe de 5e. Juste après mon Bac Littéraire, j’ai débuté comme stagiaire dans une Radio Libre « Tabala F.M », à Paris : j’y ai été chargée des relations publiques, du standard, des jeux, de la recherche de sponsors…
A Bitche, avec mon école et pendant trois années, j’ai participé à des tournées de danse et théâtrales dans tout l’est de la France.
En juin 1997, je suis partie pour la Martinique avec mes deux enfants. Pendant deux ans, j’ai occupé un poste d’assistante de direction dans la société « Euro Services », au Lamentin. J’y ai été alors remarquée et sollicitée pour la réalisation de spots publicitaires pour R.F.O et A.T.V. En juin 1998, je reçois même une proposition intéressante de la part de Publimage, qui m’offre un poste d’assistante de production. J’accepte et je suis aussitôt chargée du secrétariat de production, de l’organisation et de la préparation du Concours Miss Martinique. Le soir de l’élection, j’ai été la « conductrice de scène ».
En novembre 1999, R.F.O et Publimage me confient le soin de présenter, sur le petit écran, l’émission « La Recette du Chef », destinée aux Martiniquais gourmets et gourmands. Cette émission n’aura qu’une durée très éphémère puisque présentée deux fois seulement.
Le 1er janvier 2000, me voici, officiellement, assistante de production à la Société Publimage que dirige Giorgio Peluso : chargée du concours hippique International de sauts et obstacles « Inter-Caraïbes 2000 »…Jusqu’à ce que mon employeur disparaisse complètement de l’entreprise et même de la Martinique…sans me verser mon salaire.
Un trimestre de galère où je vais débuter comme script à I.C.V Martinique. Jusqu’en juin 2003, me voici donc chargée de production et assistante de réalisation, rédactrice, lecteur de texte et scripte à I.C.V Martinique. Vers la même époque, je suis animatrice TV pour Arawack Productions, dans le cadre du télé-achat « A.T.V Boutik », émission diffusée quotidiennement. En octobre 2003, j’ai eu un poste de régisseur général et d’assistante de production à T’N.T Productions/AZUR Communication : chargée des repérages et de la régie générale sur le court-métrage « Le Premier jour », tourné à la Martinique.
Depuis octobre 2003, l’Agence Valérie Parratte, du Gosier, en Guadeloupe, m’a confié le poste de directrice de casting sur les avants-premières de Canal Satellite Caraïbes en Martinique : « Le Monde de Nemo » et « Le Seigneur des Anneaux ». En janvier 2004, je suis également directrice de casting sur le clip de Singuila, « Aïcha ».
Depuis novembre 2003, je suis directrice de production à la Société Patrick Sardi Productions, en charge du magazine TV « Bords de mers » diffusé sur A.T.V.
Et, dernièrement, en juin 2004, chargée de casting de figuration et chef de file pour TF1/Corilan’ Productions, sur le tournage du téléfilm « Un Parfum de Caraïbes » réalisé par Michaël Perrotta avec Corinne Touzet, Joby Valente, Jean-Claude Adelinet, James Campbell.

Pouvez-vous nous dire quels sont votre meilleur et pire souvenirs ?

Il ne fait aucun doute que mes deux meilleurs souvenirs sont la naissance de mes enfants, Maryne et Renaud, que j’adore ! Le pire est, sans conteste, le décès, il y a cinq ans, de ma chère grand-mère, « Melotte ».

Les traits essentiels de votre caractère ?

Je suis ponctuelle, consciencieuse dans mes activités professionnelles. J’apprends vite, je m’adapte facilement, j’ai un fort caractère.
Sur le plan humain, je suis romantique comme toutes les femmes, j’ai cessé de rêver…Je préfère vivre, tout simplement. Je suis très facile à vivre, mais il ne faut pas m’embêter. Je n’aime pas l’hypocrisie, la méchanceté, la jalousie, la connerie !
Mon immense plaisir est d’être devant la caméra, ce qui ne m’empêche nullement d’être passionnée par tout ce qui se passe derrière.

Vous avez beaucoup d’amour pour vos enfants…

Mes enfants sont pour moi des biens immensément précieux. Je les ai longtemps élevés seule. Même pendant les périodes difficiles et j’ai toujours entièrement assumé mon rôle de mère. L’essentiel est de rester toujours unis ! Ce que je souhaite, c’est de toujours avoir un bon boulot, pour leur offrir une vie décente et heureuse.                   
                                                                         
                                                                     Christian Alain Modeste (06/04)

            retour 

   


Newsletter
 S'inscrire à la newsletter >>

 

Plan du site
Copyright © 2004 Planetantilles.com tous droits réservé
Création :Torop.net - Site mis à jour avec wsb.torop.net